English Deutch Espanol

Edward Woodward : Biographie, Photos, Anecdotes, Adresse, Filmographie (Equalizer)

Series-80 > Acteurs TV > Edward Woodward

Edward Woodward - Biographie

Robert McCall dans Equalizer

Photos Edward Woodward Nom de naissance : Edward Albert Arthur Woodward
Date de naissance : 01-06-1930
Date de décès : 16-11-2009 (80 ans)
Lieu de naissance : Croydon, Surrey (Angleterre)
Taille : 1.83 m
Doublage francais : Jean-Claude Michel

English Translate

La Biographie de Edward Woodward

Au début des années 60, il apparaît dans des productions télévisuelles. Sa première interprétation à la télévision date du 22 septembre 1960: il tient le rôle principal dans l'adaptation télévisée du roman de Evelyn Waugh "Officiers et gentlemen" (Sword of Honour). Le romancier cherchait un acteur qui connaisse bien le milieu de la Royal Navy et surtout qui ait une allure distinguée. Edward Woodward fut donc son interprète idéal. Ce rôle marque le point de départ d'une activité très prolifique au petit écran pour le comédien. En effet, entre 1960 et 1985, il joua pas moins de 2000 personnages à la télévision, ce qui fera de lui un artiste très populaire dans les pays Anglo-Saxons. En 1966, Edward Woodward tient à la télévision pour la BBC le rôle de David Callan, agent secret du MI5, dans un téléfilm de 90 minutes. Comme les résultats furent jugés satisfaisant, le téléfilm servit de pilote à une série intitulée Callan. Woodward tint ce rôle pendant 5 ans. C'est d'ailleurs ce personnage qui le fit connaître des téléspectateurs américains. Mais la série ne réussit pas vraiment à s'imposer outre Atlantique (comme d'ailleurs ce fut le cas de toutes les séries ITC du "Saint" en passant par "Cosmos 1999", jusqu'à "Amicalement Votre". Edward est, de 1972 à 1980, extrêmement sollicité de tout côté : il choisit de concentrer sa carrière sur la télévision et le théâtre (notamment la comédie musicale), ce qui ne l'empêche pas de multiplier ses prestations cinématographiques : il faut à ce propos noter son excellente interprétation de cet officier australien accusé de torture devant la cour martiale dans Breaker Morant qui lui a valu de nombreux prix en Australie et en Grande-Bretagne. En 1984, Edward Woodward divorce, après 29 ans de mariage, de Venetia Mary Collet. On ne saura rien des motifs de cette séparation, l'acteur ayant toujours été très discret sur sa vie privée. Il se contentera de déclarer: "un mariage entre artistes est très difficile à gérer", ce qui ne l'empêchera pas de se remarier avec une autre actrice, Michelle Dotrice, 17 ans plus jeune que lui. Elle est la fille de Roy Dotrice, acteur britannique et ami de longue date de Woodward. Dotrice est connu des téléspectateurs pour ses nombreuses apparitions sur le petit écran, presque toujours d'ailleurs dans des rôles d'hommes odieux: il était le détestable commissaire Simmonds dans "Cosmos 1999", l'ennemi juré de l'inventeur Simon McKay dans "Le Magicien", mais aussi le gentil (une fois n'est pas coutume) Père de "La Belle et la Bête". Il a également joué dans un épisode d'Equalizer intitulé "L'épreuve du feu" où il interprète le machiavélique Charley McGuill, procureur qui met Control en a ccusation devant le tribunal de la Compagnie. Dans cet épisode, Edward, dans le rôle de McCall, prend la défense de Control et engage avec son beau-père Dotrice une joute verbale assez savoureuse. Edward épouse donc Michelle Dotrice à New-York le 22 février 1985. De ce mariage, très critiqué par la presse britannique à scandale, naîtra une fille, Emily, le 21 décembre 1985. Les américains avaient réservé un accueil mitigé à Callan et ce n'est donc véritablement qu'avec The Equalizer en 1985 qu'Edward Woodward connaît la consécration outre-Atlantique. Cependant, le rôle de Robert McCall avait été écrit initialement pour Robert Mitchum qui faisait en 1985 son retour à l'écran après 9 ans d'absence. Dans le projet initial, en effet, McCall n'était pas tel que nous le connaissons. Il s'agissait, au départ, d'un flic new-yorkais à la retraite qui aide son fils détective (Scott McCall) à mener ses enquêtes. Le rôle avait été écrit sur mesure pour Mitchum . Cependant, si l'acteur américain accepta le rôle de McCall, il n'était d'accord que pour l'interpréter dans 3 téléfilms par an. Il ne désirait pas se voir enfermé dans une série qui exigerait de lui qu'il travaille toute l'année . Mais les producteurs tiennent à leur idée d'une série d'un format de 45 minutes par épisode. Mitchum renonce donc au rôle, mais beau joueur, il acceptera de jouer dans l' épisode de 90 minutes Piège pour un espion, dans lequel il tiendra véritablement la vedette, McCall n'apparaissant pas vraiment puisqu'il est retenu prisonnier en un lieu inconnu. Les producteurs n'avaient plus qu'à chercher un autre interprète pour McCall: après avoir songé dans un premier temps à Kirk Douglas, leur choix se porta finalement sur Edward Woodward. L'un des producteurs (Jeffrey Hayes), le connaissait déjà pour l'avoir maintes fois vu à Broadway mais surtout dans un téléfilm britannique Two faced Man diffusé sur NBC, dans lequel Woodward joue un ex-agent secret aux prises avec d'anciens ennemis qui le croient toujours en exercice. Hayes, très impressionné par l'interprétation d'Edward dans ce téléfilm, voyait en lui interprète idéal de Robert McCall. Malgré les réticences des autres producteurs qui n'avaient jamais entendu parler de Woodward, Hayes contacta l'acteur par l'intermédiaire de son agent. Le producteur, influencé par "Two-faced man" avait demandé aux scénaristes de remanier le personnage de Mc Call et d'en faire, non pas un policier New-yorkais, comme on l'avait conçu pour Mitchum, mais un ex-agent secret adapté à la personnalité de Woodward (Scott McCall est aussi remanié). C'est sous ce nouvel aspect que le personnage de McCall fut proposé à Edward. Immédiatement enthousiasmé, le comédien accepta le rôle de cet homme au caractère fort et pugnace. Voilà comment, de 1985 à 1989, l'acteur britannique interpréta au pays du dollar celui qu'on surnomma "Le Robin des bois des temps modernes", qui se déplace dans une jaguar noire(Modèle XJ6 sport 1985). Pour la petite anecdote, le chanteur britannique Sting, véritable fan de la série, vint en fin d'année 1985, en visite sur le plateau de The Equalizer et rencontra Edward. A son retour à Londres, inspiré par l'histoire de McCall, il écrit la chanson "An Englishman in New-York".

Auteurs de la fiche

. Date de création : le 01/07/2003 par abdest

Mystères à Twin Peaks Mystères à Twin Peaks

L’histoire se résume à une phrase : qui a tué Laura Palmer et pourquoi ?

Dans une petite ville très (trop) tranquille, on découvre, sur les berges de la ri...

Sabrina Le Beauf Sabrina Le Beauf

Sabrina Le Beauf est mieux connu pour son rôle de f Sondra Huxtable Tibideaux, dans la série Le Cosby Show, elle exprime actuellement la voix de Norma Bindlebeep du dessi...