American Horror Stories – Épisodes 1.01-1.03 – Critique

American Horror Stories – Épisodes 1.01-1.03 – Critique

Les deux premiers épisodes de Histoires d’horreur américaines ont été présentés comme étant différents de la série, tout en ayant des éléments similaires, mais ce que nous avons vu jusqu’à présent ressemble à l’intégralité de la première saison de histoire d’horreur américaine (AHS), AKA « Murder House » s’est déroulé en deux épisodes de 42 minutes.

Alors que bien sûr, un spin-off devrait rendre hommage à l’original, celui-ci s’écarte à peine de l’histoire, comme en témoigne la chanson thème entre les deux émissions qui ne diffère pas du tout.

L’élément effrayant se présente uniquement sous la forme de frayeurs de saut, ce que je dois admettre m’a, mais c’était légèrement décevant de savoir histoire d’horreur américaine peut faire mieux.

Voir d’anciens personnages de la série originale l’a rendu un peu amusant, mais certains, comme The Pig Man ou The Twins, n’étaient là que quelques secondes. Logiquement, ramener d’anciens personnages pour la première de la série a du sens, vous voulez attirer l’attention des gens avec des gens qu’ils connaissent, aiment et craignent.

Mais c’était… un peu trop. Histoires d’horreur américaines’ le synopsis est le suivant: « Une série d’anthologies d’épisodes autonomes explorant les mythes, les légendes et les traditions d’horreur. »

L’émission a été présentée comme un spin-off où chaque épisode est différent, dans une quasi-hyper-anthologie, mais ils ne l’ont même pas livré pour commencer, vu que les épisodes un et deux ont été définis en deux parties.

Commençons complètement par les épisodes un et deux : Rubber (Wo)man (Parts One and Two).

Michael (Matt Bomer — Col blanc) et Troy’s (Gavin Creel — Elle m’aime) L’idée est excellente : transformer la maison en un AirBNB et une attraction à la Lizzie Borden, mais malheureusement, cela n’a pas fonctionné.

J’aurais de loin préféré une histoire où Scarlett et ses pères se sont peut-être liés d’amitié avec les fantômes qui y vivent et les ont utilisés à leur avantage lors d’événements et autres. Mais regarder toute une famille se faire tuer, y compris leur thérapeute (!) AHS: Maison du meurtre.

Encore une fois, je me demande comment fonctionnent les fantômes dans l’univers d’American Horror Story – l’AHSU si vous voulez.

Nous avons déjà établi que ceux qui sont tués à l’intérieur de Murder House y sont liés pour l’éternité, sauf à Halloween. Cool. Tout à fait compréhensible.

Mais si vous êtes tué ailleurs, vous pouvez simplement… vous promener ? Scarlett a pu interagir avec plusieurs autres personnes même si elle était morte. Comment?

La fin avec sa découverte de l’homme qui a acheté et élevé Ruby était agréable à regarder, mais il est très étrange de penser qu’elle se présente comme une personne apparemment vivante et entière lorsqu’elle est morte.

Aussi, la faille avec les téléphones portables ? Bien sûr, je suppose que c’est plausible, mais qui paie l’électricité dans cette maison pour leur permettre de recharger leurs téléphones ?

Sur l’épisode deux: « Drive-In ».

J’ai beaucoup aimé cet épisode. Bien sûr, il y a quelques choses qui m’ont agacé, mais dans l’ensemble, c’est presque exactement ce que je voulais Histoires d’horreur américaines.

Personnages principaux Chad (Rhenzy Feliz – Fugueurs) et Kelley (Madison Bailey – Banques extérieures) sont un couple qui cherche à avoir des relations sexuelles pour la première fois, et pour une raison quelconque, ils pensent que l’endroit pour le faire est dans un ciné-parc.

Bien sûr, cela pourrait être amusant et aventureux, vous êtes des adolescents ! Si vous vous faites prendre, vous pourriez être accusé de plusieurs délits. Mais, c’est trop de réalité pour cet épisode de Histoires d’horreur américaines.

Le film qu’ils décident d’aller voir est un film qui n’aurait été montré qu’une seule fois, puis toutes les copies ont été détruites parce que quelque chose dans le son et la réalisation du film a transformé les gens en tueurs, se retournant les uns contre les autres et tous ceux qui les entourent.

Le concept est cool comme l’enfer, et je ne peux pas dire que je n’essaierais pas de voir le film s’il était réel. La fin de l’épisode, cependant, brosse un tableau beaucoup plus amusant que j’aurais aimé voir : le deuxième exemplaire du film, celui que Chad et Kelley pensaient avoir brûlé avec le réalisateur, a été envoyé à un service de streaming similaire à Netflix.

Feliz et Bailey étaient incroyables dans leurs rôles – honnêtement mieux que ce à quoi je m’attendais – mais je pense que cela aurait pu être plus amusant si nous avions pu voir ces conséquences également.

Bien sûr, c’est ce que tout l’épisode est censé faire, mettre en place un monde essentiellement voué au chaos meurtrier, mais cela aurait été amusant de voir Chad et Kelley impliqués dans cela.

J’ai aussi absolument adoré la réalisation de cet épisode et le plan vers la fin lorsque les adolescents sortent de la caravane en feu ? Si bon. Alors, tout va bien.

Peut-être que si nous obtenons une saison deux, ils pourront revisiter le monde de Chad et Kelley.

Qu’avez-vous pensé des épisodes 1 à 3 ? Quelle était votre préférée ? Souhaitez-vous rester dans le Murder House AirBNB? Voudriez-vous voir « Lapin Lapin » ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

Source