American Horror Stories – Feral & Game Over – Double critique : Burn, Baby, Burn

American Horror Stories – Feral & Game Over – Double critique : Burn, Baby, Burn

Les deux derniers épisodes de Histoires d’horreur américaines, « Feral » et « Game Over » auraient dû être configurés pour être parmi les meilleurs de la saison. Ensuite, ils ont été diffusés.

Les acteurs pour chaque épisode étaient les meilleures choses à leur sujet parce que tout le monde avait une excellente chimie, mais même eux ne pouvaient pas enregistrer les épisodes.

« Feral » essaie d’incorporer beaucoup trop de choses dans un épisode de 40 minutes. S’agit-il de skinwalkers, de zombies ou de fantômes ? Le public est incertain jusqu’aux toutes dernières minutes, ce qui conduit à une fin incroyablement insatisfaisante.

Le seul point positif est Cody Fern (Histoire du crime américain), qui joue le rôle d’un garde-parc qui connaît bien le quartier et ses… habitants.

Il dit à Jay (Aaron Tveit – Graisse en direct !) et Addy (Tiffany Dupont — Brian Banks) sur les gens, les choses avec lesquelles il a interagi sous la forme d’une histoire de fantômes autour du feu de camp. C’est un peu effrayant et beaucoup exagéré et c’est exactement ce dont l’épisode avait besoin.

Cependant, il manque presque tout le reste. La prémisse est prévisible au moins dans le sens où l’on sait que l’attaque n’aura pas lieu avant la fin et que personne ne survivra.

Vous savez presque immédiatement que Jay et Addy ne récupèrent pas leur fils après avoir été kidnappé et qu’il s’agit d’une ruse – et ils en font toujours une révélation à couper le souffle.

Si « Feral » ne passait pas 30 minutes sur la construction et 15 minutes sur des sauts sombres et difficiles à voir, ou si l’épisode était un peu plus long, ce serait bien mieux.

« Game Over », d’autre part, a des tenants et aboutissants pendant des jours, et je ne suis toujours pas sûr de ce qui s’est réellement passé dans l’épisode. Le scénario alambiqué et la chronologie de l’épisode ont rendu la suite difficile et désagréable.

Cet épisode était en quelque sorte bourré d’action et toujours un festival de répétition. Nous avons sauté du jeu vidéo à plusieurs reprises – honnêtement trop de fois.

Je suis surpris qu’il n’y ait pas eu de jeu vidéo depuis histoire d’horreur américaine encore, mais je sais que si celui de cet épisode sortait un jour, je ne dépenserais pas d’argent dessus.

Cependant, il est grand temps que quelqu’un brûle cette foutue maison du meurtre. L’emplacement a été acheté et de nouveaux appartements ont été construits, avec tous les fantômes pris au piège dans la maison, qui ont finalement pu partir.

Et malheureusement, la maison en feu était la seule chose mémorable à propos de cet épisode. Michelle traitant des essais et des erreurs dans la sphère du jeu vidéo a du sens, bien sûr, mais avec les multiples arcs de personnages à la fois anciens et nouveaux, cela a donné un épisode très chaotique.

Histoires d’horreur américaines trop compté sur le fait que le public est censé prendre soin des personnages que nous rencontrons ici – Michelle (Mercedes Mason – La recrue) et Rory (Nicolas Bechtel – Hôpital général), mère et fils essayant de créer le jeu vidéo ensemble.

Nous devons également nous occuper de tous les fantômes déjà présents dans Murder House, y compris Ruby (Kaia Gerber – Villes sœurs) et les filles tuées dans le premier épisode d’American Horror Stories, « Rubber (Wo)man ». Scarlett (Sierra McCormick – L’immensité de la nuit) revient également car cet épisode se déroule pendant et autour d’Halloween.

Pas un seul d’entre eux n’ajoute à l’épisode car ce qui se passe entre Scarlett et Ruby est quelque chose nous avons déjà vu.

Alors que nous sommes censés nous sentir mal pour Rory, et même pour Michelle, c’est difficile de le faire quand Michelle prend des décisions aussi stupides. Il n’y a aucune raison pour laquelle elle aurait dû acheter la maison juste pour être immédiatement tuée, et qu’elle accepte si bien de laisser son fils pour toujours est… alarmant.

Encore une fois: la meilleure chose à propos de « Game Over » était lorsque Murder House a complètement brûlé. Espérons qu’il en reste ainsi.

Qu’avez-vous pensé de « Feral » et « Game Over » ? Joueriez-vous au jeu créé par Michelle ? Souhaitez-vous vous promener dans le parc national présenté dans «Feral»? Quel a été votre épisode préféré de Histoires d’horreur américaines? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

Source