Comment «  Dallas Cowboys Cheerleaders: Making the Team  » s’adapte au COVID-19 dans la saison 15

Comment «  Dallas Cowboys Cheerleaders: Making the Team  » s’adapte au COVID-19 dans la saison 15

Qu’arrive-t-il aux pom-pom girls des Cowboys de Dallas quand il n’y a pas grand chose à encourager? « Il aurait été facile cette année de dire: ‘Vous savez quoi? Nous n’allons pas avoir [a squad]», déclare la réalisatrice Kelli McGonagill Finglass, qui portait elle-même l’uniforme bleu et blanc emblématique dans les années 80.

Au lieu de cela, elle et la chorégraphe en chef Judy Trammell ont choisi d’aller de l’avant avec des essais à distance – ce qui ajoute du coup de pouce à la saison 15 des docuseries des coulisses. Cheerleaders des Dallas Cowboys: faire de l’équipe. Au lieu d’assister à un appel ouvert au stade AT&T, plus de 1500 espoirs de 45 États et de neuf pays ont envoyé des vidéos de danse.

«Les filles étaient dans des garages, des cuisines, des casernes de pompiers… L’une était devant le bétail», raconte Finglass. Une autre routine, dans les toilettes publiques, va vite à l’égout. « Il y a eu une couleur! »

Les 20 meilleurs reprennent une station balnéaire du Texas, où ils apprennent des chorégraphies complexes et subissent des auditions socialement éloignées, sans parler de l’arrivée des vétérans de l’équipe. Si ces 29 femmes conservent leur place, cela ne laisse que sept ouvertures.

(Crédit: CMT)

Les débutants doivent attirer l’attention de Finglass et Trammell et espérer un commentaire comme « FTW: Fun To Watch » – pas le redouté « Je m’ennuie ».

Cheerleaders des Dallas Cowboys: faire de l’équipe, Première saison, mardi 24 novembre, 10 / 9c, CMT

Source