Jeudi de retour – Slasher – Six Feet Under

Jeudi de retour – Slasher – Six Feet Under

Throwback Thursday est un article hebdomadaire dans lequel nous revenons sur nos épisodes télévisés préférés du passé.

En tant que critique du disque pour la série «Scream» de MTV / VH1 (et qui d’autre est super excité pour le nouveau film!), Je voulais aborder quelque chose du même genre pour cet article de Throwback Thursday. J’ai donc décidé de regarder une émission qui m’avait été recommandée plusieurs fois au cours de mes années chez SpoilerTV, l’anthologie d’horreur 2016-2019 «Slasher». Plus précisément, j’ai choisi l’ouverture de la saison «Guilty Party», «Six Feet Under».

Pourquoi cet épisode? Eh bien, pour commencer, j’avais entendu de façon anecdotique que les deuxième et troisième saisons – distribuées par Netflix contre le réseau canadien Super Channel et le maintenant disparu Chiller – étaient les meilleurs versements. Et en lisant la prémisse de base des deux, j’ai été intrigué par «Guilty Party» inversant les tropes slasher standard en mettant son histoire au cœur de l’hiver par rapport à l’été. De plus, le tueur de cette saison porte une parka, comme dans l’un de mes plaisirs coupables préférés, «Urban Legend».

«Six Feet Under» commence par un flash-back à un groupe de moniteurs de camp faisant ce que les conseillers de camp font de mieux dans les scénarios de slasher – se diriger vers une partie interdite des bois pour boire, fumer et faire la fête. Mais il s’avère que la sortie est en fait l’occasion de tendre une embuscade à l’un des leurs, Talvinder (Melinda Shankar, «Degrassi: The Next Generation»), et de l’appeler pour être une «méchante chienne». Les circonstances exactes de ce qui se passe ensuite se déroulent au fur et à mesure que l’épisode, voire la saison, progresse, mais ce n’est pas un spoiler de dire que Talvinder ne survit pas à la nuit.

Cinq ans plus tard, les autres conseillers – maladroit Andi (Rebecca Liddiard, «Alias ​​Grace»), la riche chienne Dawn (Paula Brancati, «Being Erica»), le geek Noah (Jim Watson, «Designated Survivor»), le leader naturel Peter (Lovell Adams-Gray, «Power Book II: Ghost») et la morveuse Susan (Kaitlyn Leeb, «Shadowhunters») – ont toutes clairement du mal à faire face à leur culpabilité, certaines mieux que d’autres. Ils sont obligés de se réunir lorsque le terrain sur lequel se trouve le camp maintenant fermé est vendu à un promoteur prévoyant de construire un complexe de luxe, qui pourrait déterrer les restes de Talvinder. Prétendant avoir une réunion nostalgique, le groupe se dirige vers la nature enneigée pour dormir à «We Live As One» – une commune hippie qui occupe maintenant l’ancien lodge – tout en prévoyant de se faufiler et de se débarrasser du corps . Mais quand ils arrivent sur la tombe de fortune de Talvinder, c’est parti.

« Quelqu’un sait, » Andi s’inquiète plus tard à Peter, « et ils vont nous faire payer. » Et comme elle a raison! Le tueur, vêtu d’une parka couleur rouille, donne le coup d’envoi en vidant horriblement un pourvoyeur local avec une tronçonneuse. Et avant la fin de l’épisode, l’un des conseillers est attaqué dans les bois et transformé en un ange des neiges sanglant.

Dans l’ensemble, «Six Feet Under» a été un début assez solide pour «Guilty Party», que j’ai fini par regarder en entier. Devriez-vous faire de même? Je suis un peu mitigé, pour être honnête. Les points positifs d’abord, comme je l’ai mentionné, le décor hivernal de cette saison m’a vraiment séduit et le spectacle livré sur ce front. La cinématographie, les lieux, la partition, ils ont tous habilement capturé à quel point ces campings étaient froids, isolés et isolés. De plus, les épisodes contenaient des flashbacks de style «perdu» axés sur un personnage spécifique et j’ai trouvé ceux impliquant les conseillers du camp – étoffant leur personnalité et leurs relations, et examinant et réexaminant les événements qui ont précédé et sur cette nuit fatidique il y a cinq ans. – irrésistible. Et avoir deux groupes distincts dans les conseillers et les membres de la commune a conduit à des tensions intéressantes au fur et à mesure que leur nombre commençait à être choisi.

D’un autre côté, les épisodes explorant les antécédents des membres de la commune étaient moins intéressants car ils étaient tous les deux confus et n’avaient rien à voir avec le mystère principal (j’étais particulièrement déçu que l’émission n’ait pas lié plus qu’un d’entre eux. hérité de la terre de ses parents après que le camp se soit effondré suite à la disparition de Talvinder). La section du milieu passe trop de temps sur un hareng rouge (rapey). Et il y avait une torsion des yeux dans l’étirement du dos qui est devenue flagrante bien avant qu’elle ne soit révélée à l’écran.

Maintenant que je vous ai enterré dans mes pensées sur «Six Feet Under», c’est à votre tour de partager dans la section commentaires. Si vous ne l’avez jamais vu auparavant, cette critique de Throwback Thursday vous a-t-elle incité à passer à « Slasher »? Et si c’est le cas, êtes-vous d’accord avec mon évaluation de cet épisode et / ou de «Guilty Party» dans son ensemble, et quelle saison recommanderiez-vous à un nouveau spectateur?

Source