«  La maison de Noël  »: Robert Buckley sur les premiers personnages principaux LGBTQ de Hallmark et plus

«  La maison de Noël  »: Robert Buckley sur les premiers personnages principaux LGBTQ de Hallmark et plus

« Peu de gens ont la chance de commémorer leurs traditions familiales dans un film », note Robert Buckley, la star et co-auteur de La maison de Noël, qui est vaguement basé sur ses propres expériences.

Confrontés à des décisions qui changent la vie, les New-yorkais Phylis et Bill Mitchell (Sharon Lawrence et Treat Williams) convoquent leurs fils, l’acteur Mike (Buckley), star du drame juridique fictif Belle justiceet le propriétaire de la boulangerie Brandon (Jonathan Bennett). «Ils veulent revivre cette tradition de transformer la maison en un pays des merveilles de Noël», dit-il.

En espérant qu’ils aient du gui à accrocher. Lors de sa visite, Mike renoue avec la fille d’à côté, Andi (Ana Ayora). «C’est elle qui s’est échappée», explique Buckley. « Elle n’est pas affectée par les attributs de la célébrité et lui donne du chagrin. »

Quant à Brandon, lui et son mari, Jake (Brad Harder), « passent par les hauts et les bas et tout ce qui se trouve entre les deux » en essayant d’adopter un bébé, selon Bennett.

Inclure les personnages principaux qui sont LGBTQ – une marque d’abord – était important pour Buckley, dont le frère est gay. «Ce n’est pas un problème», dit-il. « Tout le monde s’aime de la même manière. »

La maison de Noël, Première du film, dimanche 22 novembre, 8 / 7c, Hallmark Channel

Source