Les Milwaukee Bucks de la NBA boycottent le match des éliminatoires pour protester contre le tir de Jacob Blake

Les Milwaukee Bucks de la NBA boycottent le match des éliminatoires pour protester contre le tir de Jacob Blake

Les Milwaukee Bucks de la NBA ont décidé de boycotter le match éliminatoire de mercredi contre les Orlando Magic en guise de protestation contre la fusillade policière de Jacob Blake.

Un initié de la NBA, Adrian Wojnarowski, a confirmé que les Bucks – originaires du Wisconsin, où Blake a été abattu sept fois par la police et aurait été paralysé dimanche – ont décidé de boycotter le match de mercredi:

Le joueur des Bucks George Hill a confirmé la nouvelle à Marcus J. Spears d’ESPN, ajoutant: «Nous sommes fatigués des meurtres et de l’injustice.»

Les Bucks et Magic devaient jouer le cinquième match de leur série éliminatoire de premier tour à 16 h HE mercredi, qui devait être diffusé sur NBA TV. Mais après que le Magic ait pris le court pour s’échauffer, ils sont retournés aux vestiaires et ne sont pas revenus. Les Bucks n’ont jamais pris le court pour s’échauffer, et aucune des deux équipes n’était sur le terrain lorsque le match devait commencer.

On ne sait pas encore si le jeu Bucks-Magic sera joué à une date ultérieure. (Deux autres matchs éliminatoires sont toujours prévus mercredi: Rockets-Thunder à 18h30 HE et Lakers-Blazers à 21h HE.) La NBA a embrassé le mouvement Black Lives Matter depuis le redémarrage de la saison 2019-20 à Orlando. le mois dernier, avec des joueurs portant des messages sur leurs maillots comme « Black Lives Matter » et « How Many More ». (Le message Black Lives Matter est également imprimé sur le terrain lui-même.)

La fusillade de Blake a déclenché des jours de manifestations dans le Wisconsin et à travers le pays, avec des émeutes et des affrontements entre la police et les manifestants dans la ville de Kenosha, dans le Wisconsin, où Blake a été abattu. Cela fait suite à une résurgence du mouvement Black Lives Matter cette année à la lumière du meurtre de George Floyd au Minnesota en mai, ainsi que du meurtre de Breonna Taylor dans le Kentucky en mars.


X

Source