New Amsterdam – Nous sommes ensemble et comme avant – Double critique

New Amsterdam – Nous sommes ensemble et comme avant – Double critique

Eh bien, nous entrons dans l’épisode quatre de Nouvel Amsterdam et les scénaristes tiennent fermement à leur scénario pour que Max et Helen déménagent à Londres. Hmm. Grogner grogner.

Ces deux épisodes, « Nous sommes dans cet ensemble » et « Same as It Always Was », semblent légèrement décousus, presque comme s’ils auraient dû être en deux parties mais sont devenus des épisodes autonomes.

Souvent, Nouvel Amsterdam va tête baissée dans la gestion des événements traumatisants : vaccins, sectarisme, big pharma, etc. D’autres fois, comme avec la violence armée qu’ils mettent en lumière dans « Same as It Always Was », le message se perd dans le bruit de tout le reste.

Nouvel Amsterdamc’est entier chose c’est que ce n’est pas comme les autres émissions médicales. Les médecins prennent des mesures pour montrer leurs soins à leurs patients, l’argent n’est (la plupart du temps) qu’un objet, n’importe qui peut se présenter n’importe quand.

C’est pourquoi, dans ces deux épisodes, au lieu de simplement raconter des histoires médicales normales qui ont une fin, Nouvel Amsterdam a choisi de s’attaquer à quelque chose d’aussi gros que la violence armée, et ça s’est senti mal.

Ils essaient de placer ce sujet dans d’autres intrigues occasionnelles, comme Helen essayant de s’habituer à être chez Max et le nouveau directeur médical surveillant l’hôpital. Les deux ne s’équilibrent pas, et l’histoire de Floyd, ses sentiments sur la violence qui continue de se produire, semble gaspillé.

C’était comme si les éditeurs avaient pris la majeure partie de « We’re in This Together », puis coupé la scène finale pour la placer avec « Same as It Ever Was ». Le deuxième épisode concerne nos cinq OG qui se regroupent pour aider les patients des urgences alors qu’ils sont dépassés, et le troisième épisode est ce qui les rassemble à la fin.

Nous savons pourquoi cela a dû se passer comme ça, mais cela semblait toujours très désagréable.

Le voyage séparé de Max à l’extérieur de l’hôpital avec Imani (Naiya Ortiz – Grande Armée) était exactement la raison d’être de Max : aider tout le monde qu’il peut, quelles que soient les conséquences.

C’était intriguant de le voir en dehors de l’hôpital, et j’aimerais le voir plus souvent.

L’accord de Floyd avec Lyn est bien trop ennuyeux pour moi. Il ne s’agit même pas du polyamour de tout cela ; couchez avec qui vous voulez et sortez avec qui vous voulez, mais pour moi, c’est que c’est la même chose dans chaque épisode.

Floyd se demande si c’est moralement acceptable, puis il réfléchit au fait qu’ils n’ont pas beaucoup d’avenir, puis Lyn revient et lui parle gentiment de le sortir de son funk et c’est tout. Laver, rincer, répéter.

Cette relation ne peut que mal finir. Floyd est tout au sujet de la famille – il veut proposer et avoir des enfants et vivre une vie heureuse éternellement avec quelqu’un. Il ne peut pas avoir beaucoup de ça avec Lyn. Il ne pourra même jamais l’épouser.

La principale préoccupation que j’ai dans ces prochains épisodes est liée à Max et Helen. Bien sûr, ils emménagent ensemble. Bien sûr, ils déménagent à Londres ensemble. Mais… nous savons qu’ils ne le sont pas. Même Max sait en quelque sorte qu’ils ne le sont pas.

Alors qui va abandonner quelque chose ? Helen devra-t-elle renoncer à son confort et à sa stabilité à Londres, ou Max devra-t-il renoncer à Helen pour lui permettre d’être libre à Londres ?

Personne ne devrait abandonner autant pour être dans une relation, c’est pourquoi il est si malheureux qu’ils se réunissent enfin maintenant. Cependant, j’ai confiance dans les scénaristes, et je pense que cela finira bien.

Max ne doit pas non plus permettre au Dr Veronica Fuentes de diriger l’hôpital.

Elle pourrait être un médecin exceptionnel. Elle pourrait avoir diplôme après diplôme après diplôme, et elle ne serait toujours pas digne du remplaçant de Max à New Amsterdam.

Elle est toute affaire, tout travail, et Max est tout sauf boutonné et raide. Ce sera un contraste difficile à gérer pour tout le monde si Max va vraiment à Londres. Ces épisodes étaient de bons épisodes, en plus du manque de cohérence qui accompagnait les scènes de fin.

Qu’avez-vous pensé de « We’re in This Together » et « Same as It Ever Was » ? Avez-vous aimé voir les cinq médecins se réunir ? Pensez-vous que Max et Helen vont vraiment déménager à Londres ? Que pensez-vous de Lyn et Floyd ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

Source