Noel Clarke accusé de harcèlement sexuel sur le tournage de «  Doctor Who  »

Noel Clarke accusé de harcèlement sexuel sur le tournage de «  Doctor Who  »

Noel Clarke fait face à une nouvelle accusation de harcèlement sexuel impliquant l’acteur britannique Docteur Who.

le Blindé star a été au centre de la controverse au cours de la semaine dernière après Le gardien‘s exposé qui comprenait les récits de 20 femmes accusant Clarke de tâtonnements, d’inconduite sexuelle et d’intimidation.

La nouvelle a conduit la BAFTA à dépouiller Clarke de son récent prix pour sa contribution britannique exceptionnelle au cinéma, ainsi que le réseau ITV britannique abandonnant la finale de Point de vue, une série dramatique dans laquelle il a joué.

De nouvelles sources affirment que L’âge adulte le réalisateur s’est comporté de manière sexuellement inappropriée sur le tournage de Docteur Who. Clarke a joué le petit ami de Rose Tyler (Billie Piper) Mickey Smith dans la série de science-fiction de 2005 à 2006, avec des apparitions sporadiques dans les saisons suivantes. Il est apparu pour la dernière fois dans l’émission en 2010.

Joanne Hayes, qui a travaillé comme assistante costumière sur la première saison de la Docteur Who revival (tourné en 2004), raconté Til gardien que Clarke l’a harcelée sexuellement dans sa caravane. « [He] aimait les filles aux cheveux longs », a déclaré Hayes, qui avait les cheveux longs à l’époque.

Une femme anonyme qui a travaillé sur la série à peu près au même moment allègue que Clarke l’a touchée de manière inappropriée alors qu’elle le conduisait vers et depuis le plateau et qu’il lui demandait à plusieurs reprises d’aller dans sa chambre d’hôtel pour des relations sexuelles. Elle a noté qu’elle avait par la suite été affectée à des tâches différentes après s’être plainte à un directeur adjoint.

Une troisième femme, qui travaillait comme coureuse dans l’émission, affirme que Clarke est devenue «impolie» et «agressive» après qu’elle et une autre collègue aient rejeté ses avances sexuelles dans un bar d’hôtel au milieu des années 2000. Elle a ajouté qu’il avait par la suite commencé à répandre de fausses rumeurs à leur sujet sur le plateau.

Clarke et ses avocats ont fermement nié ces accusations, affirmant que ces événements ne se sont pas produits, que l’acteur n’a jamais été informé d’une plainte contre lui et qu’il n’aurait aucune raison d’être dans un bar d’hôtel étant donné qu’il ne le fait pas. boire.

Suivant Le gardienL’exposé original de la semaine dernière, Clarke a publié une déclaration disant: «Je nie avec véhémence toute inconduite sexuelle ou acte criminel. Cependant, des rapports récents m’ont montré clairement que certaines de mes actions ont affecté les gens d’une manière que je n’avais pas l’intention ou je ne réalisais pas. À ces personnes, je suis profondément désolé. Je chercherai une aide professionnelle pour m’éduquer et changer pour le mieux. »

Membre Docteur Who l’acteur John Barrowman est également mentionné dans la dernière pièce, après avoir été accusé de «s’exposer à plusieurs reprises» sur le plateau. Cependant, le rapport note que de nombreux témoins ont qualifié ces incidents de «farces inappropriées» plutôt que de comportement prédateur.

Source