Revue de Roush: Mirth and Music dans la saison 2 de “Central Park”

Revue de Roush: Mirth and Music dans la saison 2 de “Central Park”

Quiconque est déjà allé à New York sait que Central Park est un endroit formidable à visiter. Mais la comédie animée d’une mélodie enchanteresse et d’une âme douce Parc central, maintenant dans sa deuxième saison (et déjà renouvelée pour une troisième), vous donnera envie d’y vivre. Tant que vous pouvez dormir avec les Tillermans, la famille attachante et excentrique qui occupe un château sur place tandis que papa dévoué Owen (Hamilton‘s Leslie Odom Jr.) s’occupe des terrains tentaculaires.

En regardant à travers leurs fenêtres alors qu’il nous tient à bout de souffle au courant des activités de la famille et de ce qui se passe avec ceux qui complotent contre eux, est le busker trop enthousiaste et maladroit Birdie (Congelé‘s Josh Gad, qui a co-créé la série avec Les hamburgers de Bob anciens combattants). Il donne le ton magiquement fantaisiste à une émission spécialisée dans les hymnes d’acceptation de soi : “Vous n’êtes jamais seul si le dos que vous avez est le vôtre”, apprend la jeune Molly (Emmy Raver-Lampman, remplaçant Kristen Bell) , une dessinatrice en herbe qui tolère son petit frère sensible, Cole (Kimmy Schmidt incassable‘s Tituss Burgess), et essaie de suivre l’exemple de sa mère journaliste compétitive, Paige (WandaVision‘s Kathryn Hahn).

Avec plusieurs chansons originales par épisode – les contributeurs de cette saison incluent They Might Be Giants, Rufus Wainwright et Hedwige et le pouce en colèrede John Cameron Mitchell — Parc central est la comédie musicale télévisée la plus créative depuis ex-petite amie folle, et parfois tout aussi surprenant.

Quelques minutes dans la nouvelle saison, Hamilton‘s Daveed Diggs livre un rap hilarant et contagieux vantant les vertus de la banlieue de Weehawken, New Jersey (« Livin’ high on the Palisades, tout le monde afflue vers Weehawken »). C’est un moment optimiste rare pour son personnage de la fantasque Helen, assistante impassible de l’ennemi juré de la série, Bitsy Brandenham (Stanley Tucci, une émeute).

Ce troll toxique de la haute société, à moitié bouffant et tout venimeux, a un rêve tordu : acheter, privatiser et monétiser Central Park, supplantant les Tillermans trop bons pour eux-mêmes en bonus. Nous savons que ce Grinch grotesque ne réussira jamais, mais c’est fou de la voir essayer.

C’est encore plus amusant d’écouter des voix d’invités : des vétérans de la télévision (Henry Winkler, Ed Asner), des grands de Broadway (Patti LuPone) et des talents émergents (Amber Ruffin). Qui peut leur reprocher de vouloir s’amuser ?

Parc central, Première de la saison 2, vendredi 25 juin, Apple TV+

Source : https://www.tvinsider.com/1001740/central-park-season-2-review-matt-roush/

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.