Site icon Series 80

Roswell, Nouveau-Mexique – Promenade sur l’océan – Critique

Un grand merci à Jaimie pour ses critiques ces deux dernières années. Alors, sans plus tarder, passons à l’examen.
L’épisode quatre n’était pas terrible, mais cela ressemble à un énorme pas en avant par rapport à la semaine dernière. La semaine dernière, nous avions l’impression d’être en voyage sur la route en direction d’un endroit incroyable, et cette semaine, nous avons l’impression de nous arrêter à une aire de repos puis d’acheter des collations à la station-service. Cela dit, jetons un coup d’œil aux événements majeurs de l’épisode, du meilleur au bla.

Kyle Manuel Valenti.

Kyle Valenti (Michael Trevino) n’est pas mort. C’est tout. Et s’il l’est, peut-être Alex (Tyler Blackburn) peut me donner quelques conseils pour brûler le monde entier.

Michael (Michael Vlamis), toujours l’ingénieur, décide d’aider Kyle avec son fantôme dans la machine. Il s’avère que Jim Valenti était un peu féru de technologie extraterrestre et a planté un message dans la vieille radio pour son fils. Il a averti Kyle de se détourner de la folie extraterrestre parce que ce qu’il sacrifierait pour les protéger se révélerait trop grand. Préfigurer beaucoup?

Au cas où la disparition temporaire de Kyle ne serait pas assez claire dans le discours de son père, Kyle a certainement mentionné sa future progéniture vous a informé de ce qui se préparait à l’horizon immédiat. Cependant, même avec le terrible avertissement, l’interaction de Kyle et Michael était une joie. Le point culminant absolu a été que Michael a retiré la main de Kyle de son épaule. Allez, Michael, personne ne peut résister à ces pommettes.

Jones, Max, Michael et un chien appelé Lucky.

Je ne fais pas confiance à Jones (Nathan Dean Parsons). J’ai passé tout l’épisode à attendre qu’il absorbe Max (Nathan Dean Parsons), ou décrocher sa mâchoire et manger Max, ou une autre manœuvre classique de science-fiction, et pourtant, il est fascinant. Bien plus intéressant que l’adjoint Vanilla ne l’a jamais été. J’ai besoin que Max absorbe une partie du charisme troublant de Jones. Il me met mal à l’aise, mais je ne veux pas qu’il parte. Ce doit être l’énergie du mauvais garçon au repos. Ça pourrait aussi être le chien, Lucky (Emprunter), qu’il a accidentellement abattu, guéri et adopté. Pour le moment, Jones semble marcher sur le chemin de la bonté et de la lumière, mais je crains que cela ne dure pas.

Au-delà, je ne sais pas trop quoi penser de la Louise (Cassandre Jean Amell) et Roy (Gaius Charles) contre le scénario de Jones. Est-ce la preuve qu’il y a, en fait, deux côtés à chaque histoire, ou Jones est-il assez puissant pour simuler un souvenir ? Seul le temps nous le dira.

Et on retrouve Michael dans un état d’esprit différent cette semaine. Je pense que nous devrions tous prendre un moment pour remercier Alex Manes d’avoir dissuadé Michael de son rebord autodestructeur. Il est toujours acariâtre comme l’enfer, mais nous avons également vu une certaine croissance. Michael a réduit son désir de se débarrasser de Jones et d’arracher le cœur brillant de sa poitrine. Au lieu de cela, nous le trouvons prêt à écouter ce que Max veut.

Isobel et Maria au pays des merveilles.

Isobel (Lily Cowles) et Marie (Heather Hemmens) confronter des secrets subconscients dans l’espoir de révéler le reste de la vision funéraire. Il s’avère qu’Isobel ne fait pas confiance à Jones, mais il se sent comme une famille. Maria veut se sentir spéciale parce que, dans son esprit, elle n’est pas assez extraterrestre pour traîner avec des extraterrestres ou assez humaine pour traîner avec les humains. Deux ou trois choses, Kyle n’a-t-il pas dit que Maria n’avait aucun ADN extraterrestre ? Donc, Maria n’est pas une extraterrestre ou même une extraterrestre. Au mieux, elle est adjacente à un extraterrestre avec du juju extraterrestre résiduel.

Ce scénario n’a pas vraiment fonctionné pour moi. Est-ce trop demander que les scénaristes donnent à Maria des dialogues moins irritables ? Aussi, pourquoi ce spectacle est-il déterminé à réécrire sa propre histoire ? L’antagonisme de Maria et Isobel a été réciproque, rien à sens unique là-dedans.

Et Maria et Isobel ne réalisant pas toutes les deux que Kyle était absent des funérailles prouve à quel point il est sous-estimé par les gens de sa vie. Soit dit en passant, nous savons tous que Max n’a pas pu parler aux funérailles parce que c’était Jones, n’est-ce pas ?

Les racistes et la rédemption ridicule et sans fin de One Wyatt Long.

Les racistes déchaînés et la tentative continue de racheter Wyatt Long (Dylan McTee) est déjà devenu fatiguant. J’ai passé à autre chose. J’ai l’impression qu’une discussion sur le racisme et la police en Amérique mérite plus de gravité que d’assister à celle du shérif Taylor (Gillian Vigman) discours raciste à peine voilé. Il mérite certainement plus de nuances que la Jordanie (Michael Grant Terry), le fils du maire, et son acolyte de Children of the Corn du pays errant dans la ville faisant ce qu’ils veulent, y compris mettre la main sur les gens.

Que dire de la rédemption de Wyatt qui n’a pas déjà été dit ? La réponse reste non, merci. La réponse plus longue est : Oui, les gens peuvent changer quand ils travaillent. Une partie de la mise au travail signifie qu’ils n’obtiennent pas un laissez-passer sur leur comportement passé. Ils en tirent des leçons. Ils en grandissent. Qu’est-ce que Wyatt apprend s’il ne se souvient pas du raciste violent qu’il était autrefois ? Je me fiche qu’il ait parlé à Rosa (Ambre Milieu du Tonnerre) sur l’art et le Nirvana avant la mort de sa sœur. Le fantôme de Kurt Cobain dit également non à ce scénario.

Liz, Heath et une affaire de blas.

Je vais être honnête, la Liz (Jeanine Mason) et la bruyère (Steven Krueger) l’histoire semblait superflue pour le reste de l’épisode. Sa grande décision, démissionner de Genoryx et retourner à Roswell, aurait pu être prise sans jouer à l’habillage ou à la séquence de danse ou vraiment rien de tout cela. Je soupçonne que les scénaristes ne savaient pas quoi faire avec Liz au-delà de deux épisodes à LA, alors nous avons eu un tas de remplissage. J’étais ennuyé par cette intrigue secondaire jusqu’à ce que je ne le sois plus. D’abord, Liz fait frire l’électricité et s’évanouit parce que Max s’est surmené en guérissant Kyle. J’adore que l’épisode ait fourni la preuve du lien profond entre Max et Liz. Si seulement, les téléspectateurs recevaient une preuve constante du lien profond entre . . .

De plus, Heath est louche. Tellement louche. Tout comme Diégo.

J’ai des questions:

Sommes-nous vraiment censés croire qu’Alex serait aussi bien mis en place si le Dr Kyle Manuel Valenti était réellement dans ce cercueil ?

Est-ce la dernière fois que nous avons vu la radio Valenti ?

Que veut vraiment Jones ?

Cet épisode, en particulier l’arc de Kyle, a-t-il rappelé à quelqu’un d’autre « The Tale of Iroh » de l’épisode « The Tales of Ba Sing Se » d’Avatar : The Last Airbender ?

Laissez vos pensées dans les commentaires.

Jusqu’à la semaine prochaine-

Source

Quitter la version mobile