Series 80

Star Trek: Récapitulation finale de la saison 3 de la découverte: Ô capitaine! Mon (nouveau) capitaine!

Star Trek: Découverte a terminé la saison 3 en beauté, alors que Burnham et son équipage se sont battus pour préserver l’avenir de la Fédération… et un visage familier a atterri dans le fauteuil du capitaine.

La finale de jeudi reprend avec nos héros dans une position périlleuse: Saru et Culber sont toujours bloqués dans cette nébuleuse avec le mutant enfantin Su’Kal, qui semble détenir la clé de The Burn, tandis que Michael et Booker sont piégés à bord du Découverte avec Osyraa à la barre alors que la Fédération se prépare à tirer sur eux. Le rayonnement fait des ravages sur Saru et Culber – Su’Kal essaie gentiment de soigner les blessures de Saru avec des algues – et Adira arrive heureusement pour leur donner des médicaments qui leur font gagner un peu de temps. (Gray est là aussi, et tout le monde peut le voir!) Mais ils doivent agir vite: le vaisseau dans lequel ils se trouvent est en train de s’effondrer… et le Découverte, une fois que la Fédération commence à décharger dessus.

Alors qu’Osyraa prend un feu nourri, elle commande un sérum de vérité pour Booker afin qu’il puisse la conduire sur la planète riche en dilithium. Elle a également fini de négocier: «Je veux que la Fédération soit effacée.» Tilly et les robots de données Sphère se frayent un chemin vers le pont, mais Osyraa les scelle et coupe le support vital. (Uh-oh.) Stamets ne peut pas amener la Fédération à cesser le feu, mais Michael convainc l’amiral Vance de se retirer en lui rappelant que le lecteur de spores n’a de valeur qu’avec Stamets à bord: «Je ne vous laisserai pas tomber. Laisse nous partir. » Vance le fait et Osyraa se prépare à engager le lecteur de distorsion. Elle ne rétablira toujours pas le maintien de la vie, cependant.

Ce crétin Zareh a attaché Booker et veut lui mettre un neuro-lock douloureux pour obtenir l’emplacement de la planète dilithium. Michael ne peut que regarder son cher Booker hurler de douleur, et elle cède finalement, promettant de le faire parler. Quand elle s’approche de Booker, cependant, ils attaquent les gardes et mettent en place un champ de force qui leur permet de s’échapper. (Tilly entend le signal rouge du code et sourit, sachant que c’est Michael.) Michael lui envoie un message cryptique sur les anniversaires et les feux d’artifice, et cela donne une idée à Tilly: ils peuvent utiliser une bombe thermomagnétique pour faire tomber le navire et laisser leurs alliés rattraper. C’est une mission suicide, oui, mais «nous pouvons mourir ici, ou nous pouvons mourir en arrêtant Osyraa et en sauvant la Fédération.»

De retour dans la nébuleuse, Saru propose de cuisiner un plat traditionnel Kelpien pour Su’Kal, expliquant qu’il est également Kelpien. Il essaie de parler à Su’Kal du monde extérieur, mais Su’Kal n’aime pas ça parce que la Fédération était censée le sauver: «Si l’extérieur existe, pourquoi ne l’ont-ils pas fait?» Saru a lui-même fait face au même choix difficile une fois, dit-il, de rester à la maison ou de sortir dans un avenir incertain. Le monstre de fumée se rematérialise et Saru encourage Su’Kal à l’affronter, une fois pour toutes. De plus, Culber a résolu le mystère de The Burn: les gènes de Su’Kal ont muté pour interagir avec le dilithium, et son cri se déplace à la même longueur d’onde que le dilithium, ce qui a provoqué l’explosion massive. Mais ce navire est suspendu à un fil…

Tilly et ses collègues membres d’équipage s’accrochent également à un fil, leur oxygène à court. Elle demande à Owo de prendre tout leur oxygène restant et de terminer le travail pendant que les autres s’évanouissent. Michael et Booker se rendent à un turbolift et, une fois coincés, se faufilent dehors et commencent à repousser leurs assaillants. Michael saute et atterrit sur un ascenseur qui passe, se retrouvant dans une pièce avec Osyraa, et ces deux-là se battent pendant que Booker et Zareh font de même dans l’ascenseur. (Ouais, double combat!) Alors qu’Owo plante la bombe et fait sortir le vaisseau de la distorsion, Zareh ose dire quelque chose à propos de blesser Grudge, alors Book le met rapidement à mort. («C’est une reine!») Alors qu’Osyraa prend le dessus sur Michael, elle revient avec une explosion de phaseur qui tue Osyraa: «Je suis comme toi: je n’ai jamais arrêté.» Elle redémarre le système du navire et rétablit le maintien de la vie. Tout le monde est en sécurité!

Su’Kal a toujours peur d’éteindre l’holo et de faire face à la réalité, mais Culber lui dit que c’est normal d’avoir peur. Le Kelpien entre provisoirement dans une nouvelle pièce et pose sa main sur un ordinateur pour terminer la simulation, accédant aux archives pour voir ses derniers moments avec sa mère. En mourant, il a poussé un cri incroyable… et oui, c’est ce qui a causé The Burn. Maintenant, il voit le vrai visage de Saru, comme un camarade Kelpien, et ils touchent tendrement le front. La mère de Su’Kal voulait qu’il retourne à Kaminar et voit ses parents le regarder depuis les étoiles … et ils ont cette chance lorsque la voix de Michael passe – ils ont éjecté le noyau de distorsion et se sont frayés un chemin hors du Viridian – et elle les téléporte à bord en lieu sûr au moment où leur navire s’effondre.

Tout est bien qui se termine bien: tout le monde est tout sourire sur le Découverte, et Michael nous rappelle que «le besoin de se connecter est au cœur de nos préoccupations». (Cependant, Stamets lui en veut toujours.) Reno met les robots de données Sphère en marche, et la Fédération se reconstitue. Saru emmène Su’Kal à Kaminar pour voir les étoiles, et l’amiral Vance s’excuse auprès de Michael pour s’être tenu sur son chemin. Il dit que Saru veut qu’elle soit la Découverteest le prochain capitaine, et « Moi aussi. » Elle est débordée et veut attendre le retour de Saru, mais il n’y a pas de temps: ils ont beaucoup de dilithium à livrer dans des mondes lointains. Alors, elle prend le pont en tant que capitaine – avec elle et son équipage dans de nouveaux uniformes élégants du 31ème siècle – et le navire se lance avec son commandement: «Volons».

Très bien, Trekkies, c’est à vous: donnez le Star Trek: Découverte finale – et la saison 3 dans son ensemble – une note dans nos sondages, puis diffusez-vous dans les commentaires pour partager vos pensées.

Répondez à notre sondage

Répondez à notre sondage

Source

Exit mobile version