Star Trek: Sonequa Martin-Green de Discovery sur le saut de l’équipage vers le futur

Star Trek: Sonequa Martin-Green de Discovery sur le saut de l’équipage vers le futur

Dans sa troisième saison, Star Trek: Découverte va vraiment hardiment là où personne n’est allé auparavant.

«Nous sautons de 930 ans à 3188 ans pour sauver toute vie sensible», déclare Sonequa Martin-Green, qui joue le Cdr. Michael Burnham. Cela fait 114 ans plus tard que tout autre randonnée voyageur s’est aventuré. «Nous découvrirons comment les civilisations ont évolué», poursuit-elle.

La première fois que nous voyons Burnham, elle se précipite en solo à travers un trou de ver dans une combinaison de voyage dans le temps, suivie de l’USS Découverte. Les héros de Starfleet font un aller simple après avoir largué leurs vies et leurs proches du 23e siècle – au revoir, Spock! Leur mission: emmener les dangereuses « Sphere Data » qu’ils ont sauvées d’une IA génocidaire assez loin pour qu’elles ne puissent pas être localisées et utilisées par d’autres méchants. Pour garder la nouvelle cachette un secret éternel, Starfleet a ordonné l’existence du Découverte navire et équipage effacés de la mémoire historique.

Après l’écrasement de Burnham sur une planète inconnue au 32ème siècle, elle détecte plusieurs signes de vie, mais le navire est introuvable. Alors qu’elle cherche désespérément son équipage, elle se retrouve rapidement dans une situation précaire avec le premier local qu’elle rencontre, Cleveland « Book » Booker (David Ajala, Super Girl). Book est un arnaqueur audacieux dont le travail est d’obtenir des trucs, souvent volés, pour toutes sortes de commerçants sur un immense marché.

Bien que leur première rencontre soit moins que cordiale – plus un combat de MMA qu’une poignée de main – il devient son guide vers cet avenir souvent dangereux… et peut-être plus. Comme Ajala l’a révélé timidement lors d’un récent Star Trek Panneau de jour, « Book et Michael font ressortir quelque chose de spécial l’un dans l’autre. »

Le livre livre également la nouvelle choquante que, à cette époque, la Fédération des planètes unie autrefois puissante est «un fantôme» de ce qu’elle était, atténuée par un événement cataclysmique connu sous le nom de Burn. «C’est le grand mystère de cette saison», déclare la productrice exécutive Michelle Paradise. « Qu’est-ce que le Burn et comment a-t-il eu un impact sur ce nouvel avenir, en particulier sur la Fédération? » Lorsque Burnham retrouve finalement son équipage, leur mission consiste à faire face à n’importe quel groupe avide de pouvoir qui est intervenu pour combler le vide et rendre la Fédération à nouveau formidable.

Comme l’équipage, y compris le Cdr. Saru (Doug Jones) et Ensign Tilly (Mary Wiseman), tentent de s’adapter à leurs vies redémarrées, «ils subissent chacun une métamorphose», explique Martin-Green. « Il y a un changement sociétal auquel on ne s’attendait pas, et ils s’accrochent l’un à l’autre parce que c’est tout ce qu’ils ont ici. » Cela et leur vaisseau spatial maintenant antique. « Nous aurons certainement Découverte dans l’espace en faisant des sauts impressionnants en vitesse de distorsion et toutes ces bonnes choses », promet Paradise.

David Ajala comme Book and Grudge (James Dimmock / CBS)

«Dans cet endroit où les gens se débattent, ayant vécu à une époque où la Fédération était forte, l’équipage deviendra inestimable», ajoute-t-elle. « Ils apporteront l’espoir d’un avenir différent. » C’est un message édifiant qui Star Trek livrera toujours, quelle que soit l’année.

Star Trek: Découverte, Première saison 3, jeudi 15 octobre, CBS All Access

Source