Site icon Series 80

«  The Good Lord Bird  »: Ethan Hawke explique le message important de la série

L’acteur-producteur Ethan Hawke donne une performance puissante en tant que légendaire abolitionniste John Brown dans Showtime’s Le bon Dieu oiseau – mais ne vous attendez pas à une biographie respectueuse de l’anti-esclavagiste volatil et zélé dont on se souvient le mieux pour son raid raté de 1859 sur l’arsenal Harpers Ferry, en Virginie occidentale.

Basée sur la bande dessinée de 2013 de James McBride sur les dernières années de Brown, la série en sept épisodes «suit une lignée similaire à Mark Twain, Quentin Tarantino et les Coen Brothers», explique Hawke. Cela signifie qu’il y a beaucoup de violence et de moquerie de personnages importants, y compris le héros noir Frederick Douglass (Daveed Diggs).

L’histoire exaltante est racontée de manière amusante par le fictif Henry Shackleford (Joshua Caleb Johnson, à gauche, avec Hawke), connu sous le nom d’Oignon, que Brown libère de l’esclavage. «John Brown est tellement dehors pour déjeuner qu’il prend Oignon pour une fille et lui donne la robe de sa fille, lui donnant par inadvertance son outil de survie», dit Hawke.

Malgré ses libertés historiques et sa vaste comédie, la série prend au sérieux son message, abordant ce que Hawke décrit comme «les plus grandes blessures de notre pays avec l’amour, l’humanité et le pouvoir de guérison de l’humour».

Daveed Diggs comme Frederick Douglass (William Gray / SHOWTIME)

Le bon Dieu oiseau, Première, dimanche 4 octobre, 9 / 8c, Showtime

Source

Quitter la version mobile