The Sandman – Hôtes imparfaits – Critique

The Sandman – Hôtes imparfaits – Critique

  L’homme de sable “Imperfect Hosts” a été écrit par Allan Heinberg et réalisé par Jamie Childs, dont les autres crédits incluent Ses matières sombres et Docteur Who. Comme le premier épisode, celui-ci est également magnifiquement tourné et réalisé. The Dreaming prend vraiment vie. L’ensemble du casting continue également d’impressionner. Cela ressemble à un épisode plutôt court car il continue d’établir l’intrigue et le personnage.

Sanjeev Bhaskar et Asim Chaudhry sont parfaits comme Caïn et Abel. Dream (Tom Sturridge) n’absorbe pas Gregory dans le roman graphique mais utilise sa signature sur les lettres de commission de Cain et Abel. En fait, c’est Caïn qui donne Abel Irving/Goldie – mais il tue Abel pour ne pas nommer correctement la gargouille.

La séquence entière à l’intérieur du château est magnifique. J’apprécie vraiment Vivienne Acheampong dans le rôle de Lucienne, et le fait qu’ils ne traitent pas son personnage comme une blague. Pour que Dream retrouve toute sa force, il doit retrouver ses outils perdus : le sac de sable, le casque et le rubis. Pour les retrouver, il fait appel aux destins : Dinita Gohil, Souad Faress et Nina Wadia. Comme tous les bons destins, ils répondent à ses questions, mais les questions ne font qu’amener d’autres questions.

Dans le roman, on nous dit que Dream est à la croisée du rêve d’un fermier cambodgien, mais j’ai adoré les images de sa main géante qui descend et la prend. Fait intéressant, le cinéphile japonais n’aime pas les films britanniques – mais les films d’horreur de Hammer… Je me demande s’ils ne pourraient pas obtenir la permission d’un clip ou la permission de les référencer – même si ce serait étrange. Les cadeaux restants sont des serpents, du miel, le croissant de lune et une agneau noire. Il n’y a pas d’oeuf…

La scène entre Ethel (Joely Richardson) et The Corinthian (Boyd Holbrook) est entièrement pour la série. J’ai adoré l’effet d’elle le bannissant avec l’amulette de protection. Ethel n’a pas aussi bien vieilli dans le roman. Sa relation avec John Dee (David Thewlis) est assez différente dans le roman – elle ne l’a pas vu depuis des années parce qu’elle ne l’a pas trouvé. Il semble aussi beaucoup plus fou… J’ai hâte de voir plus de Thewlis – qui est formidable dans cet épisode.

J’ai adoré la scène finale avec Abel et Irving/Goldie. C’est à peu près tout droit sorti du roman. Cependant, le CGI’d Goldie est parfait. L’éternel – littéralement – ​​optimisme d’Abel est assez contagieux.

Qu’avez-vous pensé de ce deuxième épisode ? Faites-moi part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous! J’espère obtenir les critiques un peu plus rapidement maintenant… J’attends également avec impatience les comparaisons des gens de L’homme de sable à Maison du Dragon et l’autre épopée fantastique à venir très bientôt – le le Seigneur des Anneaux prequel… De quoi êtes-vous le plus excité?

var code auteur=”LM” ;

Source : https://www.spoilertv.com/2022/08/the-sandman-imperfect-hosts-review.html

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.