The Sandman – Rêve un peu de moi – Critique

The Sandman – Rêve un peu de moi – Critique

  L’homme de sable “Dream a Little Dream of Me” a été écrit par Jim Campolongo (Station 19, Le surdoué, La liste noireet Col blanc) et a été réalisé par Jamie Childs. Comme les deux premiers épisodes, celui-ci est également fondé sur de beaux visuels, un jeu d’acteur formidable et de superbes sources. Comme l’épisode deux, cet épisode s’écarte de manière très intéressante du matériel source.

Tout d’abord, au lieu d’avoir JOHN Constantine, nous avons Johanna Constantine, délicieusement interprétée par Jenna Coleman. C’est très amusant d’entendre la reine Victoria dire « fuck » et de la voir combattre des démons ! Je soupçonne que l’histoire de Gaiman n’avait pas vraiment besoin de pistes féminines plus fortes, mais plutôt que la série n’a pas pu obtenir la permission (à un coût raisonnable) d’utiliser le mâle Constantine car Warner Brothers utilise déjà la propriété dans deux autres séries. Outre l’échange de genre, l’histoire de Constantine est assez fidèle au roman, y compris Mad Hettie (Clare Higgins).

J’ai adoré l’exorcisme (pas dans le roman) d’Erica (Meera Syal), la ministre du couple voulant se marier – la princesse (Hannah van der Westhuysen) et son petit ami footballeur Kevin (Stephen Odubola). J’ai adoré la façon dont elle les a amenés à dire l’exorcisme – et il s’est avéré que c’était Kevin qui était possédé. Compte tenu de la façon dont Agilieth (Marcus Fraser) a arraché Kevin, on comprend pourquoi Johanna n’est souvent pas payée pour ses exorcismes ! Agilieth lui-même était plutôt cool.

Il ressort clairement de la litanie des amants de Johanna qu’elle est bi, mais en restant cohérente avec le récit original, Rachel (Eleanor Fanyinka) est l’amante laissée pour compte… avec le sable, devenant accro aux rêves merveilleux. Dream (Tom Sturridge) lui offre un dernier bon rêve d’une belle journée ensoleillée passée avec Constantine pour la libérer de la vie.

Se retirer dans des rêves agréables est également un thème repris dans l’histoire d’Ethel (Joely Richardson) et de John (David Thewlis). Il se souvient qu’elle a utilisé le rubis lors de ses anniversaires pour réaliser ses rêves – un poney dans le jardin et de la neige dans sa chambre en juillet. Ethel cherche désespérément à ce que John rende le rubis à Dream afin de protéger John. Mais John n’est pas inquiet. Quand Ethel donne à John l’amulette de protection, elle vieillit immédiatement d’au moins 60 ans et meurt. Son vieillissement et Rachel se transformant en poussière étaient deux autres grands effets.

Avec l’amulette, John est capable de s’échapper de sa prison – Arkham Asylum – et bien sûr, la première personne qu’il rencontre est The Corinthian (Boyd Holbrook). Nous obtenons de superbes gardes qui explosent lorsque John part. J’adore la discrétion avec laquelle Holbrook et Thewlis jouent leurs fous.

Bien sûr, toute la séquence entre Ethel et John n’a pas lieu dans ce volume du roman. Cependant, cela nous donne une base psychologique pour John. Il semble qu’ils aient tous deux été maltraités par les différents petits amis d’Ethel et il semble que leur vie ait été généralement passée à courir et à se cacher. Un autre changement assez important est l’introduction de Matthew the Raven (Patton Oswalt) ici. Oswalt a complètement répondu à mes attentes élevées pour Matthew!

Dans l’ensemble, ce fut un autre effort solide. Les changements qui ont été apportés n’ont fait qu’améliorer l’histoire pour moi. Cette semaine, les médias sociaux ont été pleins de tweets de Gaiman disant que nous n’obtiendrons peut-être pas une deuxième saison de cette émission merveilleuse – et merveilleusement populaire. Serez-vous déçu si c’est la seule saison que nous aurons? Je sais que je serai… Qu’avez-vous pensé de l’épisode ? Avez-vous été surpris/mécontent du passage de John à Johanna ? Était-ce votre épisode préféré jusqu’à présent – ​​ou dans la série si vous l’avez déjà tout regardé ? Faites-moi part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous.

Et juste un petit clin d’œil à n’importe quel Surnaturel fans lisant… c’est amusant de comparer cet épisode au Surnaturel épisode du même nom… démons et rêves… Kripke n’a pas été timide quant à l’influence de Gaiman sur son travail.

var code auteur=”LM” ;

Source : https://www.spoilertv.com/2022/08/the-sandman-dream-little-dream-of-me.html

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.