Y : Le dernier homme – La veille – Critique : "Beth je suis vivant rentre à la maison"

Y : Le dernier homme – La veille – Critique : "Beth je suis vivant rentre à la maison"

Le voyage a été long, mais l’adaptation télévisée de « Y The Last Man » est enfin là et je dois dire que le premier épisode m’a vraiment impressionné. Je dois être honnête, je ne connaissais pas le matériel source (les bandes dessinées), donc pour moi, c’était comme entrer en territoire inconnu. J’ai fait quelques recherches et la prémisse de l’histoire est en fait fascinante : tout d’un coup, chaque être humain avec un chromosome Y meurt. Assez sombre, non? Mais aussi, super intéressant.

Voici la tournure difficile : tout le monde avec un chromosome Y ne meurt pas. Yorick, le protagoniste de la série, ne le fait pas. Le « pourquoi » de tout cela devrait être (et c’est d’une certaine manière) la question la plus importante à laquelle il faut répondre, mais le pilote couvre bien plus que cela ; J’ai l’impression que la série aimerait aborder ce que cela signifie de vivre dans un monde où seules les femmes font partie de la planète et ce que cela signifie en termes de pouvoir, de société, de culture, d’expérience de vie. Parce qu’une chose qui m’a fait comprendre qu’il s’agit d’une série à ce sujet, ce sont les personnages féminins.

Oui, Yorick est au centre de l’action, car c’est le seul homme cisgenre qui survit (mot clé : cisgenre !), mais ce sont les femmes autour de lui qui font avancer l’histoire, celles qu’il connaît et celles qu’il ne connaît pas encore. Sa mère, la députée Jennifer Brown, incarnée par la légende Diane Lane. Je suis tellement heureux de la voir enfin briller dans un rôle qui met son jeu d’acteur puissant en mouvement. Je voterais pour elle si elle se présentait demain. Aussi, plus de Diane Lane dans tout s’il vous plaît; sa sœur Hero (quel nom merveilleux !), qui est EMT à New York, lutte contre la dépendance et j’ai l’impression qu’elle deviendra potentiellement mon personnage préféré ; L’agent 355 est un dur à cuire et je l’aime déjà et je sais qu’elle va être l’une des meilleures parties de la série et j’ai hâte de la voir interagir avec Yorick ; et Kimberly, la fille du président et un personnage de type Ivanka Trump. Je suis sûr qu’elle sera l’un des antagonistes de la série, même si je ne pense pas que vous puissiez réellement parler de méchants dans un monde comme celui-ci. Même les meilleures personnes peuvent remettre en question leur propre moralité en période de désespoir et je pense que chaque personnage de la série devra le faire à un moment donné.

Je suis impatient de voir ce que les deux autres épisodes apportent, étant donné que le premier traite de ce qui se passe la veille de l’événement apocalyptique. Aussi, je me sentais mal pour Yorick et sa proposition de mariage ratée. Il y a mis tout son cœur et il fait partie de ces personnages que les autres autour de lui ne prennent pas assez au sérieux et j’attendrai qu’il leur prouve le contraire. Et peut-être voir des femmes incroyables sauver le monde en cours de route.

Qu’avez-vous pensé du premier épisode ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

Source