4400 – Le passé est un prologue – Révision : "Nous ne sommes pas impuissants"

4400 – Le passé est un prologue – Révision : "Nous ne sommes pas impuissants"

Étant mon émission la plus attendue de l’automne, j’étais au bord de mon siège lors de la première de 4400 la semaine dernière sur la CW. A-t-il répondu à mes attentes, vérifiez-le dans le texte ci-dessous. Janice Cooke a réalisé l’épisode écrit par Ariana.

En tant que grand fan de la série originale, entendre que nous obtenons un redémarrage sur la CW m’a vraiment fait plaisir. Cette garce avait faim de réponses. Au départ, les showrunners d’OG étaient attachés au projet et j’espérais qu’il soit possible de répondre aux questions dans le processus, ils ont abandonné entre-temps. Pourtant, la prémisse de la dernière entrée de CW est simple, 4400 personnes ont disparu au cours de la dernière décennie et sont apparues d’une manière ou d’une autre à l’heure actuelle, la capture que nos protagonistes ont des capacités spéciales.

“Past is Prologue” est bien rythmé, fait une excellente introduction aux personnages et pousse l’histoire dans diverses directions, ce qui me rend excité pour les prochains épisodes. La distribution majoritairement diversifiée a une excellente chimie et l’écriture soutient si bien les interactions créant un épisode intéressant et captivant. Ma différence préférée entre les deux émissions, à l’exception de la diversité, est le fait que le gouvernement a gardé le 4400 secret de la population. Cela a créé un cadre plus intime et a permis aux effets de ce qui se déroule sur ces personnes d’avoir un effet réel.

Le 4400 à l’honneur lors de cet épisode était Shanice (joué par Brittany Adembumola). Une mère qui a disparu il y a 16 ans et trouve sa famille en train de fonder une nouvelle famille. Le mari de Shanice, Logan, s’est remarié et a élevé Mariah avec sa nouvelle épouse. C’était un coup après l’autre pour Shanice et Brittany vraiment livré pendant l’heure. Montrer les multiples facettes du personnage et nous laisser en tant que public l’expérimenter avec elle. Shanice est intelligente, franche, forte mais en même temps, les scénaristes lui ont permis d’être vulnérable, explorant son personnage à travers des flashbacks et plongeant un peu dans sa dépression post-partum. Ce moment dans la voiture où Shanice était sur le point de courir et de tout laisser derrière m’a vraiment marqué. L’émotion et la pureté derrière la scène étaient tout simplement écrasantes. La Bretagne est définitivement digne d’être le leader de l’émission.

Entre-temps, nous avons également rencontré les deux principaux travailleurs sociaux/enquêteurs sur le cas 4400, Jharrel et Keisha. Keisha et Jharrel ne pourraient pas être plus différents qu’eux, mais Ireon Rocha et Joseph David-Jones ont bien joué l’un avec l’autre, créant une solide dynamique entre eux, établissant une base solide pour d’autres épisodes. Le cliffhanger sur Hayden sachant pour le frère de Jharrel n’était pas inattendu, mais je ne m’y attendais pas si tôt.

Parmi les autres 4400 introduits au cours de cet épisode, citons le médecin à l’ancienne Andre Davis, l’activiste Claudette, la mondaine boulimique LaDonna, le Reverandt Rev des années 90, l’adolescente solitaire Mildred atteinte de symbrachydactylie et un assez garçon Hayden. Les scénaristes n’ont pas insisté sur ces personnages avec des teasers occasionnels sur leurs histoires et où ils pourraient se diriger. Nous avons vu Mildred avoir des pouvoirs de télékinésie, tandis que Claudette a découvert qu’elle était capable de guérir les blessures. Voir comment Rev s’est mis dans une bonne position et a attiré les sympathies de son compatriote 4400 peut lui donner une impression de méchant, mais je suis tout ici pour le voir se dérouler. J’ai trouvé intéressant à quel point le spectacle était poignant en montrant dans quelle position impuissante les 4400 étaient. Pris leurs droits, incapables de communiquer avec leurs proches, opprimés par la sécurité/la police. J’espère que la série approfondira un peu plus leur traumatisme et comment le fait d’être arraché à leur vie et mis en 2021 les affecte tous.

Que pensez-vous de la première de 4400 ? Quel est votre rapatrié préféré ? L’émission a-t-elle attiré votre attention ? Ou allez-vous passer à un autre spectacle? Partagez vos réflexions dans la section commentaires ci-dessous. Un tout nouvel épisode de 4400 diffusé les lundis à 9/8 Central sur la CW ou à regarder le lendemain sur l’application CW.

Source : https://www.spoilertv.com/2021/11/4400-past-is-prologue-review-we-r-not.html

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.