Array Releasing acquiert ‘Frybread Face and Me’

Array Releasing acquiert ‘Frybread Face and Me’

Le film “Frybread Face and Me” a récemment été acquis par ARRAY Releasing, et sa sortie est prévue pour le 24 novembre dans certaines salles de cinéma et sur Netflix.

Un premier long métrage pour le réalisateur Billy Luther

Le réalisateur de documentaires Billy Luther fait ses débuts dans le domaine des longs métrages narratifs avec ce film. La présidente de ARRAY, Tilane Jones, a annoncé que la société avait acquis les droits aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Irlande.

« ARRAY est honoré de s’associer au réalisateur Billy Luther pour la sortie de son magnifique premier long métrage qui célèbre les joies de l’adolescence », a déclaré Jones. « Billy capture les moments doux de ses étés d’enfant avec une perspective amérindienne qui devrait être accueillie et célébrée plus que jamais. »

Un film qui a fait sensation dans les festivals

Le film “Frybread Face and Me” a été présenté en première mondiale au Festival du film SXSW 2023, suivi d’une première internationale au Festival international du film de Toronto. Il a également été projeté dans plusieurs festivals d’automne, notamment au Mill Valley Film Festival et au Middleburg Film Festival.

Une histoire sur la découverte de soi

“Frybread Face and Me” raconte l’histoire de deux cousins Navajos adolescents issus de mondes différents qui se rapprochent lors d’un été passé dans le ranch de leur grand-mère en Arizona. Le film, produit par Chad Burris et réalisé par Billy Luther, met en vedette Kier Tallman, Charley Hogan, Martin Sensmeier, Kahara Hodges et Sarah Natani.

Une histoire universelle

En parlant du film, Luther a déclaré que l’histoire de Benny (Tallman) qui découvre la vie dans la réserve et tisse des liens avec son cousin Frybread (Hogan) est universelle, car elle parle finalement du fait d’être quelque part de nouveau et de se sentir seul. « On n’a pas besoin d’être Amérindien pour se connecter à l’histoire, car tout le monde se souvient d’avoir été déposé quelque part, et l’histoire évoque cette familiarité. »

En ce qui concerne la narration de cette histoire, Luther a affirmé qu’il voulait raconter une histoire honnête. « Je n’aurais pas pu faire ce film dans la vingtaine. J’avais besoin de vivre des expériences, d’avoir des enfants et d’avoir une relation guérie avec ma famille. »

Il a ajouté : « Lorsque l’on regarde beaucoup de films amérindiens, on voit beaucoup de pauvreté ou de violence gratuite. Je suis heureux que nous soyons enfin en train de sortir de ces clichés et qu’il y ait des réalisateurs et des conteurs qui racontent des histoires avec humour. Notre communauté et nos conteurs ont de l’espoir et de la résilience. »

Une acquisition prometteuse

L’acquisition a été négociée par Marissa Forbes de l’agence CAA pour le compte du film, et par Gordon Bobbof de Del Shaw Moonves Tanaka Finkelstein Lezcano Bobb & Dang, au nom de ARRAY Releasing.

Source : variety.com

Avatar photo

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.