Big Sky – Nulle part où courir – Critique

Big Sky – Nulle part où courir – Critique


Le nouvel épisode de cette semaine de Grand ciel a fait plus de lumière sur l’intrigue de la série tout en soulevant des questions sur ce qui relie certains de ses personnages. Revoyons.

Cody (Ryan Phillippe) est mort et niché dans le sol, et pour l’instant Jenny (Katheryn Winnick) et Cassie (Kylie Bunbury) ne sais pas ce qui lui est arrivé. Ce qu’ils savent cependant, c’est que Cody devient soudainement MIA n’est pas de bon augure, et il ne faut pas beaucoup de temps à Cassie pour commencer à penser que Highway Trooper Rick Legarski (John Carroll Lynch) a quelque chose à voir avec cela. Après tout, il a été bien établi dans le pilote de l’émission que l’homme est effrayant. Mais quel est exactement le contrat de Legarski? Et quel est son lien avec Ronald (Brian Geraghty) outre le fait qu’ils sont tous deux impliqués dans une entreprise de trafic sexuel? Il s’avère que ces questions sont maintenant parmi les plus importantes de la série, car cet épisode a répondu à plusieurs autres interrogations.

Il a été révélé que la pute nommée Michelle (Jesse James Keitel) est en fait transgenre, ce qui ne fonctionne pas tout à fait pour l’entreprise de Rick et Ronald qui consiste à expédier des femmes au Canada pour les transformer en esclaves sexuelles. Il s’avère également que c’est ce que font ces deux-là. Il semble également que Grace (Jade Pettyjohn) a un diplôme en psychologie, ou qu’elle passe beaucoup de temps sur Internet, car elle semble avoir toutes sortes de plans pour éliminer Ronald avec l’aide de Michelle et Danielle (Natalie Alyn Lind). Pendant ce temps, Cassie et Jenny ne sont toujours plus amies, mais elles sont sur la même longueur d’onde lorsqu’il s’agit de chercher les filles et de s’inquiéter pour Cody. Donc, dans l’ensemble, l’intrigue avance et certaines questions sont répondues, mais à ce stade Grand ciel manque un peu plus de punch. Il a fait du bon travail dans son pilote en tuant de Ryan PhillippeLe personnage de dans une torsion révélant que Legarski est un méchant, mais depuis lors, le soufflet a commencé à tomber à plat.

Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est moins d’un combat de chats entre Cassie et Jenny, et plus de faire équipe. Tout le monde est en train de faire son propre truc qui disperse les personnages et ne nous conduit que dans plus de clichés. Par exemple, tout ce qui se passe entre Cassie et Legarski n’est pas surprenant. Elle peut dire qu’il y a quelque chose qui cloche chez lui et il n’aime pas qu’elle ait fait un lien entre la disparition de filles et les arrêts de camions. Elle fouille des informations sur lui et il le découvre. De toute évidence, maintenant Legarski va chercher un moyen d’éliminer Cassie de son parfum, ou de sortir complètement de l’équation. Et c’est juste … meh. Grand ciel a besoin d’un peu plus de remaniements s’il espère garder les téléspectateurs impliqués pour le reste de la saison. Plus de surprises comme dans son pilote, moins «Ronald a des problèmes de maman au point qu’il dort dans son lit».

Si le développement du personnage doit encore trouver son flux, au moins Grand cielLe rythme de fonctionnement fonctionne plutôt bien. Il n’y a pas vraiment de temps pour s’attarder sur les choses car l’intrigue avance constamment. Entre les filles essayant de comprendre comment échapper à Ronald et les IP qui progressent lentement mais régulièrement dans leur enquête, il se passe toujours quelque chose. Il semble que l’histoire nous mène vers une impasse en ce qui concerne les filles kidnappées: Legarski ne veut pas les expédier au Canada parce qu’il y a des gens qui les recherchent, et il semble que les filles ne vont pas tomber sans combat, il sera donc au moins intéressant de les voir essayer de s’échapper. En attendant, espérons simplement que ce ne sera pas le seul aspect de l’histoire sur lequel il vaut la peine de rester. Qu’as-tu pensé de ce dernier épisode de Grand ciel? var authorcode = « MA »;

Source