FX’s ‘A Wilderness of Error’ revisite la conviction de Jeffrey MacDonald

FX’s ‘A Wilderness of Error’ revisite la conviction de Jeffrey MacDonald

Au cours des 41 années qui se sont écoulées depuis que l’ancien chirurgien de l’armée de Fort Bragg, Jeffrey MacDonald, a été reconnu coupable du meurtre de sa femme enceinte, Colette, et de leurs deux filles en 1970, le verdict a suscité de vifs débats dans la culture pop.

Le best-seller accablant de Joe McGinniss en 1983 Vision fatale est rapidement devenu une mini-série télévisée à succès. Le révisionniste 2012 d’Errol Morris Un désert d’erreur a inspiré ce fascinant docu-série en cinq parties de Marc Smerling, producteur de Le Jinx. (Trois épisodes diffusés le 25 septembre; les deux derniers le 2 octobre.)

(Crédit: FX)

L’objectif, dit Smerling, est de mettre l’accent sur l’histoire trouble de l’affaire. Région sauvage présente de vieilles images d’Helena Stoeckley, soupçonnée d’être la soi-disant femme au chapeau souple qui, selon les avocats de la défense, était l’un des quatre intrus hippies responsables des meurtres; des appels téléphoniques jamais entendus avec un détective enregistrés par le beau-père de Colette, Freddy Kassab, alors qu’il réclamait la mise en accusation de MacDonald; et de nouveaux entretiens avec des acteurs clés des enquêtes militaires et pénales.

Quant au MacDonald toujours emprisonné (ci-dessus, avec Colette et sa fille Kimberley), il a annulé une rencontre avec Smerling. Le directeur déclare: « Nous présentons les preuves dans le bon ordre pour que les gens puissent découvrir comment cela s’est passé. Ils arriveront à leurs propres conclusions. »

Un désert d’erreur, Première série, vendredi 25 septembre, 8 / 7c, FX

Source