Helstrom de Hulu: notez la première!

Helstrom de Hulu: notez la première!

le Helstrom La famille passe un temps fou dans la première de leur série éponyme Hulu – et ce n’est que le début satanique.

Dans un instant, nous voudrons entendre ce que vous pensez du nouveau drame surnaturel de Hulu, basé sur la bande dessinée Marvel du même nom. Mais d’abord, un récapitulatif:

Par une nuit pluvieuse à Portland, Oregon, le Dr Louise Hastings (joué par June Carryl, Mindhunter) travaille tard dans son bureau de l’établissement psychiatrique de St. Teresa. Tout à coup, une bougie sur son bureau s’éteint, sa porte s’ouvrit et le clavier de son ordinateur se mit à taper «NO MERCY» encore et encore de lui-même. Lorsque tout le verre de l’armoire derrière elle se brise soudainement, elle semble plus en colère que peur, et descend vers la salle.

C’est là qu’elle apprend, via une flaque de sang géante qui mène à un garde de sécurité assassiné et fourré dans un placard, que certains de ses patients se sont échappés. Elle ordonne à son personnel de verrouiller l’établissement immédiatement.

Ailleurs, la religieuse en formation Gabriella Rosetti (Ariana Guerra, Élever Dion) et un professeur / exorciste d’université Daimon Helstrom (Tom Austen, Les Royals) s’occupe d’une famille dont le jeune fils semble être possédé par un démon. Daimon comprend rapidement que l’enfant fait semblant, en particulier lorsqu’il prétend être brûlé par ce qu’il pense être de l’eau bénite (mais qui provient en réalité du robinet de la chambre du bas). «Même si c’était réel – latin, eau bénite – ils utilisé être les secrets du métier », dit Daimon au garçon. «Mais maintenant, grâce aux films, à la télévision, à Internet, ce ne sont plus que des tropes.» Quand l’enfant en colère va frapper Daimon, une force l’arrête. Ensuite, tous les meubles de la pièce bougent et un cercle de feu s’enflamme autour de la paire, puis s’éteint tout aussi rapidement. Comme le garçon effrayé se rend compte, Daimon a un sérieux pouvoir mystique.

Après une vente aux enchères d’antiquités à San Francisco, Ana Helstrom (Sydney Lemmon, Craindre le mort-vivant) discute avec un riche capital-risqueur qui a payé des millions pour l’épée de Napoléon. Alors qu’ils flirtent sur le toit de l’immeuble où s’est tenue la vente aux enchères, elle révèle qu’elle a mis l’objet en place pour l’attirer en public, puis elle l’appelle un «voleur» et dit qu’elle connaît ses secrets. «Vous commencez à voler la lumière des yeux des femmes», dit-elle calmement, plaçant une main sur sa poitrine alors que des scènes de lui étouffant une femme à mort clignotent dans l’esprit d’Ana. «Sept pour être exact.» Alors elle tient sa paume sur sa poitrine, aspirant apparemment la force vitale hors de lui, puis murmure: «Essayez de ne frapper personne quand vous atterrissez» avant de lui taper sur l’épaule, le faisant tomber du toit. Son assistant Chris Yen (Alain Uy, Le passage) travaille au contrôle des dommages, en gardant son nom et son visage séparés du meurtre.

Pendant ce temps, à Colma, en Californie, les deux patients de St. Teresa, accompagnés d’une infirmière qu’ils ont escroquée pour venir avec eux, s’introduisent dans une tombe dans un cimetière. Il y a des marques anciennes, des os effrayants, et finalement quelque chose de puissant et de très mauvais tue l’infirmière de manière très sanglante.

Le Dr Hastings rend visite à Daimon sur le campus, lui raconte l’évasion et en déduit qu’une mystérieuse «elle» est derrière. «Je ne peux pas aller aux pieds avec elle, Daimon», dit Louise. « Elle ne répond qu’à toi. » Damion va donc voir sa mère Victoria (Elizabeth Marvel, Patrie), qui est patiente dans l’établissement depuis des décennies. Elle ne répond pas… jusqu’à ce que le démon qui la possède commence à le narguer sur le fait que sa mère ne l’a jamais voulu. L’entité admet finalement avoir envoyé les évadés «voir un vieil ami», mais n’en dira plus.

Il s’avère que l’associé d’Ana Cartaker (Robert Wisdom, Nashville) – qui parcourt le monde à la recherche d’objets à vendre aux enchères – l’amène dans la grotte secrète sous la tombe de Colma. Il ne reste plus rien des patients, mais là est le squelette de ce que Taker identifie comme un démon gardien: «Le genre de démon qui garde quelque chose de très puissant, quelque chose qui est maintenant gratuit. Pour la première fois depuis que nous l’avons rencontrée, elle a l’air alarmée: « Vous ne pensez pas que c’est lui? » Taker dit qu’il n’est pas sûr, car celui dont ils parlent «a pris beaucoup de formes au fil des âges, s’est régénéré». Elle ne reçoit aucune vibration du gardien, mais ça Est-ce que commence à lui chuchoter dans son esprit, alors elle prend son crâne avec elle. Taker trouve plus tard un morceau de vêtements des patients avec St. Teresa’s marqué dessus.

De retour à St. Teresa’s, Gabriella est contrariée que ni Daimon ni le Dr Hastings ne semblent penser qu’elle devrait voir Victoria pour elle-même. Louise encourage donc la jeune femme à lire un dossier qu’elle a laissé sur son bureau. Quand Gabriella le fait, elle apprend que le père de Daimon et Ana était un tueur en série prolifique qui à un moment donné a kidnappé Ana. Louise souligne plus tard que Victoria n’est pas folle, qu’elle est maudite «pour avoir connu la vérité» sur M. Helstrom et qu’Ana et Daimon sont séparés. Puis le Dr Hastings a une quinte de toux (qui se termine par du sang dans sa paume, ce qui n’est jamais bon) et sort.

Gabriella profite de l’absence du doc ​​pour aller voir Victoria; bien sûr, le démon la claque contre les murs et le plafond quelques instants après l’entrée de Gabriella dans la cellule. Heureusement, Daimon arrive à temps pour se mettre entre la femme possédée et Gabriella et Louise; Victoria fait une pause assez longtemps pour les avertir de courir, et ils décollent, la laissant dans la cellule.

helstrom-premiere-recap-saison-1-episode-1-mere-petits-aides

Dans le bureau de Louise après, ils traitent ce qui s’est passé. Daimon leur fait savoir que le symbole sur le mur de la cellule de Victoria est un idéogramme qui signifie «consommation». Sur le chemin de sa voiture, il sent quelque chose dans l’air et se retourne: Ana est là. «S’il te plaît, dis-moi que la salope est morte,» dit-elle catégoriquement.

Ailleurs, un camionneur long-courrier sort d’un dépanneur et trouve un homme assis dans sa plate-forme. C’est l’infirmière, et on voit qu’il manque la moitié de son visage. Puis il se lance sur le camionneur, et la scène devient noire.

Maintenant c’est ton tour. Qu’as-tu pensé de la première? Notez-le via le sondage ci-dessous, puis cliquez sur les commentaires avec vos pensées!

Source