Law & Order: Récapitulatif d’OC: Alors, que disait la lettre de Stabler à Benson?

Law & Order: Récapitulatif d’OC: Alors, que disait la lettre de Stabler à Benson?

Dans le vin il y a de la vérité. Et dans les drogues albanaises, il y a aveux de sentiments compliqués pour des amis de longue date.

Si vous avez besoin de preuves, ne cherchez pas plus loin que le dos à dos de cette semaine Loi et ordre : crime organisé, dans lequel Stabler est dosé avec une substance illicite et se retrouve à la porte de Benson, hors de son esprit. Les aveux sont faits ! Les étreintes arrivent !

Mais revenons en arrière. Les deux heures Crime organisé, faisant partie d’un SVU crossover, est une période difficile pour Stabler. Son premier procès survient lorsqu’il a été chargé d’incendier une scène de crime – dont deux corps partiellement démembrés – après que Reggie et les Marcy Killers ont éliminé une partie d’un cartel italien. Ensuite, il est indirectement responsable du meurtre d’un propriétaire de magasin de bagels qui était redevable à l’oncle de Reggie, Albi. Bell a proposé de le retirer, mais il a dit non. Puis il est presque identifié par un type peu précis dans un restaurant ; ce n’est que grâce à une frappe au bon moment des Italiens qu’il a réussi à maintenir sa couverture.

Et nous ne sommes même pas arrivés à la réapparition de Bernadette “Bernie” Stabler, la mère d’Elliot, qui est arrêtée par la police après avoir giflé un petit garçon dans le parc, pensant qu’il est un jeune Elliot récalcitrant. Lorsque Stabler arrive à la gare pour voir ce qui se passe, il est clair que sa mère ne prend plus ses médicaments et a des problèmes de mémoire. Elle ne se souvient pas tout de suite que sa belle-fille est morte. Et puis, quand elle le fait, elle demande: “Comment se sont passés les funérailles d’Olivia?” Elliot, les larmes aux yeux, choisit de ne pas la corriger et répond simplement: “C’était beau”, alors qu’ils s’étreignent.

Un retour chez Bernie révèle que c’est le bordel et qu’elle accumule à moitié des chats. Elle refuse d’aller dans un établissement qui peut l’aider à se remettre sur les rails, alors Kathleen propose de la ramener à la maison. Eli pense que c’est aussi une excellente idée, alors Elliot range son visage “Je ne peux pas croire que cela se passe” et dit qu’il est à bord.

Et puis il y a tout un truc où Stabler déjoue une impasse albanaise/italienne en s’avançant à grands pas et en brandissant un… c’est un lance-roquettes ? Il a tellement de succès que la famille de Reggie l’invite à célébrer et l’accueille officiellement dans le cercle restreint, lui donnant un téléphone portable dédié. L’une des dames présentes vaporise quelque chose dans sa bouche, puis mange le visage de Stabler comme si c’était son foutu travail. Il commence instantanément à ressentir les effets de la drogue qui nage maintenant dans son système, bien qu’il réussisse à sortir du restaurant sans faire exploser sa couverture ou éveiller trop de soupçons.

Il se retrouve chez Liv, où elle veut appeler l’incident et suivre le protocole pour les infiltrations dosées. Mais il a d’autres choses sur son esprit embrouillé. “Nous n’avons jamais parlé de ce qui s’est passé”, dit-il (de manière hésitante et super étrange, grâce aux affaires amusantes qui se déroulent dans son corps). Elle pense qu’il parle de ses frustrations à propos de l’affaire Navarro, mais il répond : « Pas Navarro. Nous.” OH OK MAINTENANT.

Liv essaie de changer de sujet, mais il lâche : « Je n’ai pas écrit la lettre. Eh bien, c’est une nouvelle information, n’est-ce pas ? Il divague sur le fait que Kathy a écrit la missive, pensant que mettre ses pensées sur papier faciliterait la conversation entre son mari et son ancien partenaire après tant de temps séparé. Et parce que je suppose que certains d’entre vous sont ici précisément pour le drame, la chaleur et le bon dieu s’accordent ! que ces deux-là ne peuvent s’empêcher de générer, je vais maintenant raconter le reste de leur conversation en entier :

BENSON | “Alors ce que nous étions l’un pour l’autre n’a jamais été réel, et que nous nous sommes empêchés d’être qui et où nous devions être?”
STABLE | “C’était Kathy.”
BENSON | « Et s’il y a un homme dans ma vie, vous espérez qu’il est l’homme gentil, fidèle et dévoué que je mérite.
STABLE | “Cathy.”
BENSON | “Mais dans un univers parallèle…”
STABLE | « Ce sera toujours toi et moi. » J’ai écrit ça. Je l’ai glissé là-dedans avant de sceller l’enveloppe. (Note de côté : !!!!!!!)

Puis il s’effondre en quelque sorte en elle – je suppose que vous pourriez appeler ça un câlin, bien que ce soit plus une chute contrôlée – et l’une de ses pattes géantes arrive à côté de son visage comme un grizzli endormi qui cherche un autre saumon juste avant qu’il ne passe dehors pour sa longue sieste d’hiver.

J’ai un tas de pensées. Premièrement, cette scène ressemble beaucoup à l’intervention de la saison dernière en ce sens que c’est une véritable émotion qui s’exprime au PIRE MOMENT ABSOLU. Deuxièmement, Kathy Stabler était une petite créature méfiante, n’est-ce pas ? #Le respect. Et troisièmement, qu’est-ce qui t’a fait penser que c’était une bonne idée sur la Terre verte de Donald Cragen, El ?

Le lendemain matin, Stabler se réveille torse nu… sur le canapé de Bell, Liv ayant appelé le commandant d’Elliot et lui tendant tout ce bordel. Encore plus de #Respect pour une mère célibataire qui se dit : “Je suis contente que tu te décharges et que tu transpires aussi partout sur ma chaise longue, mais c’est un soir d’école alors allons-y, hmm ?”

Ailleurs dans l’épisode :

* Après que le NYPD ait proposé un règlement dérisoire pour l’attaque du neveu d’Ayanna, elle et Denise rencontrent le membre du Congrès Kilbride. Finalement, cela devient clair : il pense que Bell ferait un bon politicien, et il veut aider à y parvenir.

* Stabler a flirté avec la femme d’Albi, Flutura, puis a découvert qu’Albi était gay, à peu près dans cet ordre. Albi a ce fermer à tuer Stabler afin de protéger son secret, mais à la dernière minute (et après quelques discussions fluides de la part d’Elliot), il s’est retiré.

* Nous avons appris que Nova, l’agent de Marcy Killer, est en fait un agent infiltré des stupéfiants dont le vrai nom est Carmen. Mais elle a démissionné après qu’un coup a tué Penda, la femme dont elle était tombée amoureuse. Cependant, Bell a finalement réussi à la convaincre de revenir.

Maintenant c’est ton tour. Qu’avez-vous pensé de l’épisode et de cette lettre révélée? Sonnez dans les commentaires !

Source : https://tvline.com/2021/09/30/law-and-order-organized-crime-recap-season-2-episode-2-3-stabler-benson-letter/

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.