Le conte de la servante – Matin, ballet et frontière

Le conte de la servante – Matin, ballet et frontière

  Dans un effort pour jouer un peu de rattrapage, je vais faire moins que ma critique approfondie et aimante habituelle des trois premiers épisodes de Le conte de la servante. “Morning” a été écrit par Bruce Miller et réalisé par Elizabeth Moss, qui a également réalisé “Ballet” écrit par l’équipe de Nina Fiore et John Herrera. “Border” a été écrit par Aly Monroe et réalisé par Dana Gonzales, dont les autres crédits incluent Fargo, Légionet Jolies petites menteuses. Mon épisode préféré était “Ballet”. J’ai trouvé “Matin” un peu fastidieux. “The Border” commence vraiment à faire avancer l’histoire. Comme toujours, le spectacle parvient à avoir des synergies inattendues avec des événements du monde réel.

Dans “Morning”, c’est le matin après avoir tué le commandant Waterford (Joseph Fiennes), et June (Elisabeth Moss) n’est clairement pas au bon endroit. Elle a l’air sauvage et déséquilibrée. Elle rencontre les autres femmes, et nous découvrons par Sylvia (Clea DuVall) qu’Emily (Alexis Bledel) est retournée à Gilead. Bien sûr, ce n’était un secret pour personne que Bledel ne revenait pas… La chose que j’ai trouvée la plus frappante dans cet épisode était le parallèle avec le récent incident du monde réel dans l’Iowa où Pieper Lewis, 17 ans, victime de trafic sexuel, a été condamné à cinq ans de probation et 150 000 $ d’amende pour avoir poignardé à mort son violeur. June, en revanche, constate que personne ne s’intéresse à ses aveux d’avoir tué Fred. Il a eu lieu dans le no man’s land – ou peut-être aux États-Unis – donc personne au Canada n’a intérêt à poursuivre un crime qui a eu lieu en sol étranger. Tuello (Sam Jaeger) dit même à June qu’elle a fait ce qu’il fallait…

Mon épisode préféré des trois premiers est définitivement “Ballet”. Serena (Yvonne Stahovski) tente de chorégraphier son avenir. June lui a envoyé l’alliance de Fred – à son doigt. C’est clairement une menace, et Serena manque déjà de la protection dont elle dépendait de Fred. Elle retourne à Gilead, dans l’espoir de retrouver un peu de pouvoir. Nick (Max Minghella) et Lawrence (Bradley Whitford) la rencontrent à l’aéroport. Elle s’attend clairement à une plus grande fête de bienvenue alors que le cercueil de Fred est retiré de l’avion. Elle est encore moins impressionnée par la petite église qu’ils ont choisie pour les funérailles de Fred. Tuello l’accompagne – et est une troisième roue très claire tout le temps.

Le commandant (Stephen Kunken) et Naomi Putnam (Ever Carradine) organisent une veillée funèbre pour Fred. Comme chaque événement social en Galaad, les femmes et les hommes se séparent. J’ai adoré qu’ils ne laissent pas Tuello quitter le hall d’entrée et une Martha lui a apporté une assiette de nourriture! Serena parvient à se présenter devant tous les hommes et à plaider en faveur de faire des funérailles de Fred un énorme événement international pour mettre en valeur la puissance de Gilead. Ils ne sont pas impressionnés jusqu’à ce que Lawrence fasse le même cas – à quel point ils sont d’accord…

Nous rattrapons enfin Janine (Madeline Brewer), Esther (Mckenna Grace) et tante Lydia (Ann Dowd). Les Putnam sont à la recherche d’une nouvelle servante, et Janine convainc tante Lydia de la laisser accompagner Esther pour la maintenir en ligne – mais bien sûr, elle doit aussi avoir l’arrière-pensée de voir sa fille. L’instinct maternel de Janine est pourtant fort, et je pense qu’elle voulait légitimement aider Esther. Il y a une scène brillante dans laquelle Naomi montre enfin la preuve d’être humaine et amène Angela voir Janine et remercie même Janine de la lui avoir “donnée”.

Pendant ce temps, Esther semble être la seule que tante Lydia avait vraiment en tête pour Putnam. Il continue d’être aussi effrayant que d’habitude. J’ai adoré le visage de Dowd quand Putnam demande à être seul avec Esther – complètement seul. Elle est clairement déchirée en sachant qu’il va être un creep-fest et en sachant qu’elle ne peut pas refuser en toute sécurité. Putnam ne déçoit pas car il nourrit de manière effrayante le chocolat d’Esther. Mckenna Grace est tout simplement fantastique dans cette scène – et tout au long de l’épisode. Esther est clairement déçue par Janine qui n’a vraiment plus de combat en elle. Plutôt que de reprendre le manteau de la rébellion de June, Janine lui dit de tomber enceinte le plus rapidement possible en faisant en sorte que le commandant l’aime !

Janine continue de se vanter d’être éventuellement autorisée à être la partenaire de marche d’Esther alors qu’Esther lui donne du chocolat qu’elle a pris chez les Putnam – le lui a-t-il donné? Soudain, la conversation prend un tournant alors qu’Esther rappelle à Janine qu’elle ne l’aimait pas lors de leur première rencontre – puis lui dit que rien n’a changé – qu’elle la déteste ! Janine est abasourdie… et nous aussi quand nous commençons à cracher du sang du chocolat qu’Esther a empoisonné. Bien sûr, où elle a obtenu le poison est une bonne question… Tante Lydia est frénétique…

Pendant ce temps, June a du mal, mais elle fait l’effort d’essayer de retrouver un peu de normalité et de passer à autre chose avec Luke (OT Fagbenle). Les deux vont à un “rendez-vous” au ballet. Je ne suis toujours pas sûr à 100 % s’il s’agissait simplement d’une présentation ou d’un ballet à part entière, mais ne connaissant pas grand-chose au ballet, j’ai immédiatement pensé que ce devait être quelque chose comme Le lac des cygnes – qui a des échos fabuleux dans le déroulement de cette séquence. June est habillée tout en blanc – avec des bottes noires – ressemblant à un cygne. Bref, l’histoire de Le lac des cygnes est qu’une princesse est transformée en cygne par le méchant sorcier Rothbert. Sa fille porte toujours du noir – donc June, Fred et Serena. Habituellement, le cygne blanc et le cygne noir sont joués par la même personne. Le symbolisme ici est tout aussi clair – June et Serena se ressemblent beaucoup – toutes deux vulnérables mais prêtes à faire tout ce qu’il faut pour “gagner”.

La pompe et la cérémonie du public massif de Fred – et des funérailles internationales – ont dû sembler assez grandioses au moment où cela a été tourné. Cependant, depuis qu’il a été abattu, la reine Elizabeth II est décédée et le monde a assisté à des funérailles formidablement orchestrées. Tant de plans – du drapeau au-dessus du cercueil, à Serena qui le suit, ont vraiment résonné pour moi. A la place des nombreux régiments d’officiers, il y a aussi une armée d’épouses et de servantes. Bien sûr, le véritable coup de force de Serena arrive à la toute fin.

Luke et June se sont arrêtés au milieu du Yonge-Dundas Square au centre-ville de Toronto. Ils se tournent l’un vers l’autre et s’embrassent avec la caméra tournoyant de manière romantique autour d’eux… puis June voit la couverture des funérailles. L’homme qu’elle avait tenté de traduire en justice était présenté comme une sorte de héros. Mais alors un groupe de jeunes femmes vêtues de prune surgit – l’une d’elles s’approche de Serena et lui tend un bouquet de fleurs blanches. Serena l’embrasse puis lui tient la main pour se tenir à ses côtés – June et Luke voient le visage d’Hannah (Jordana Blake) sur tous les écrans géants !!! Dans un cliché absolument brillant, on dirait que June regarde directement dans les yeux de Serena et qu’elle regarde en arrière. Serena sourit lentement… Le spectre de Le lac des cygnes est également présente alors que Serena semble faire pousser les ailes de la statue – une image que nous avons vue avec June lors d’une saison précédente…

Dans “Border”, Serena et June essaient de faire des plans pour l’avenir. Serena se rend chez Lawrence pour un dîner avec lui, Nick, Rose ( Carey Cox ) – la femme de Nick et le commandant ( Jason Butler Harner ) et Mme Mackenzie ( Amy Landecker ) – les parents kidnappeurs d’Agnes / Hannah. Ils décident tous que June est l’ennemi qu’il faut éliminer ! Ou du moins, les Mackenzie et Serena le font – et Nick, Lawrence et Rose l’acceptent.

Il est clair que Rose a un lien avec les Mackenzie, et le commandant M dit à Nick qu’il ferait mieux de s’occuper d’elle – mais il semble qu’il y ait une véritable affection là-bas. Il dit à Tuello que même l’attrait de voir Nicole n’est pas suffisant pour mettre Rose et lui-même en danger – et dit à June essentiellement la même chose plus tard dans l’épisode.

Il y a une grande scène après le départ des autres quand il semble que Serena essaie de positionner Lawrence pour l’épouser. Elle lui fait sentir le bébé donner un coup de pied – et Whitford est vraiment génial ici – Lawrence dit même «loué soit!» Fait intéressant, quand elle dit plus tard à Tuello qu’elle ne reviendra pas à Toronto, il semble qu’elle veuille faire plus que lui faire un bisou sur la joue – il y a encore BEAUCOUP de tension sexuelle entre ces deux-là.

Serena est convoquée devant le Conseil le lendemain matin. Avant d’entrer, Lawrence s’arrête pour dire un mot. Il lui demande si elle attend quelque chose de lui – et précise qu’il ne peut rien faire pour elle. Sa rencontre avec le Conseil confirme ses pires craintes. Ils ne la laisseront pas rester. Elle ne rentre pas dans les « normes » de leur société – elle est trop forte. Encore une fois, elle est autant une outsider que June ! Ils veulent qu’elle soit porte-parole de Gilead – basé à Toronto. Ils acceptent sa demande d’un personnel, d’un budget et d’une protection.

Pendant ce temps, June et Moira se rendent chez un groupe de rebelles à la frontière pour essayer de savoir ce qui se passe avec Hannah. Ils ont remarqué qu’elle était vêtue de prune – pas de rose car ce n’est plus une petite fille. Les filles de commandants de haut rang vont à l’école pour apprendre à devenir épouses – et c’est ce qui lui arrive. Je me demandais s’ils apporteraient le nouveau roman d’Atwood, Les Testamentset c’est tout droit sorti de ce roman…

Moira et June rencontrent Lily (Christine Ko) qui est le chef de la cellule rebelle. J’ai adoré qu’elle dise à June – “Je pensais que tu serais plus grande.” Certains d’entre vous peuvent penser qu’il s’agit d’une référence à Halo mais en réalité ça vient de Évadez-vous de New York – tous ceux qui rencontrent le légendaire Snake Plisken commentent qu’ils pensaient qu’il serait plus grand – c’est l’effet du mythe, construire quelqu’un – leur apparence physique n’est peut-être pas ce que vous aviez imaginé, mais ils finissent toujours plus grands que nature dans leurs actions .

June apprend que MayDay est réel – ils ne l’ont pas simplement inventé. Il est difficile d’imaginer que June ne voudra pas aider davantage. Ils sont capables de la mettre en contact avec Nick – Moss et Minghella sont tous les deux excellents dans cette scène – et les scènes téléphoniques sont difficiles à faire. Il est clair qu’ils se soucient toujours l’un de l’autre, mais aussi qu’ils se souhaitent le meilleur l’un pour l’autre. Nick avait demandé à Tuello de le laisser parler à June de Rose, et elle le soutient.

Lorsque Serena atterrit dans un aéroport privé – ils ont demandé à Tuello de tenir l’avion pour elle à Gilead – elle est accueillie par des “fans” – de véritables fanatiques, tenant des bougies autour de sa voiture. Il est clair que Serena commence à voir une nouvelle voie à suivre. Et puis la voiture est bloquée dans un tunnel et soudain June surgit à la fenêtre comme un tueur en série dément ! Elle frappe à la fenêtre et dit à Serena de rester loin de sa fille – et Serena est clairement vraiment terrifiée…

Pendant ce temps, tante Lydia rend visite à Esther – qu’elle gifle TRÈS fort au visage – et à Janine à l’hôpital. Les deux sont inconscients et peu susceptibles de survivre. Nous obtenons une scène TRÈS émouvante de la part de tante Lydia – et là encore, je pense qu’ils trouvent peut-être un moyen de faire entrer Les Testaments et le rôle très important de tante Lydia dans le roman… Tante Lydia oblige essentiellement Naomi Putnam à venir à l’hôpital avec Angela, en espérant que l’enfant aura le même effet sur Janine que Janine a eu sur l’enfant lorsqu’elle a failli mourir en tant que bébé. Cela semble fonctionner car à la fin de l’épisode, Janine est réveillée.

Nous sommes donc sur un bon départ – la série maintient son haut niveau de qualité d’acteur, de réalisateur et d’écrivain. J’ai hâte de voir où nous allons d’ici ! Qu’as-tu pensé? Faites-moi part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous!

var code auteur=”LM” ;

Source : https://www.spoilertv.com/2022/09/the-handmaids-tale-morning-ballet-border.html

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.