Le lutteur Tommy Dreamer aurait été suspendu pour des commentaires du côté obscur du ring sur les allégations de Ric Flair

Le lutteur Tommy Dreamer aurait été suspendu pour des commentaires du côté obscur du ring sur les allégations de Ric Flair

Le lutteur Tommy Dreamer aurait été suspendu indéfiniment par Impact Wrestling à la suite de commentaires qu’il a faits lors des docuseries de Vice, Côté Obscur de l’Anneau.

Pro Wrestling Insider rapporte que Dreamer a été « invité à partir avec effet immédiat » à partir de l’enregistrement de cette semaine dans le Tennessee après avoir fait des déclarations « non conformes » aux valeurs fondamentales de l’entreprise. Impact Wrestling n’a pas encore répondu à la demande de commentaires de TVLine.

L’épisode de jeudi de Côté Obscur de l’Anneau s’est attaqué au tristement célèbre « Plane Ride From Hell », un vol transatlantique cauchemardesque en 2002 qui a vu des lutteurs en état d’ébriété se bagarrer en plein vol et aurait harcelé les agents de bord à bord. C’est au cours de ce vol que le membre du Temple de la renommée de la WWE, Ric Flair, aurait fait l’une de ses fameuses farces. Selon le rêveur et membre du Temple de la renommée Rob Van Dam, Flair s’est déshabillé pour ne garder que sa robe de lutte, a exécuté sa signature dans l’allée de l’avion et a fait tourbillonner son pénis comme un hélicoptère comme un bâillon pour ses collègues lutteurs.

« C’est ce que les gars voulaient voir, c’est ce qui les fait rire », a déclaré Van Dam pendant l’épisode.

L’hôtesse de l’air Heidi Doyle a allégué que Flair était entré dans la cuisine à l’arrière de l’avion pour prendre un coca et l’avait forcée à toucher son pénis. « Je ne pouvais pas bouger. Je ne pouvais pas m’éloigner de lui », a-t-elle déclaré. « Il tournait autour de son pénis et il voulait que je le touche… Il a pris ma main et l’a mise sur lui. »

Van Dam a corroboré l’histoire de Doyle dans l’épisode : « Je me souviens qu’il l’entraînait et essayait de la faire toucher et tout », a-t-il déclaré.

Dreamer a défendu Flair, affirmant que « Ric Flair ne va pas essayer d’imposer par la force des trucs sexuels à qui que ce soit. Il fait juste étalage, styline et profiline et [doing the] Des trucs de Ric Flair où tout le monde va en rire, mais évidemment quelqu’un s’en est offusqué.

Ric Flair a déjà nié les allégations de Doyle. En 2004, Doyle et un deuxième agent de bord ont déposé une plainte contre la WWE et plusieurs lutteurs, dont Flair, pour coups et blessures, imposition intentionnelle de détresse émotionnelle et séquestration. Les deux parties ont fini par s’arranger bien sûr.

Dreamer a abordé le règlement dans l’épisode, en disant que « si c’est ce qu’elle ressentait, peut-être qu’elle n’aurait pas dû recevoir de paiement et aller jusqu’au bout de la loi pour ensuite vraiment mettre cette personne odieuse en prison ».

Sans s’adresser directement à Doyle, Dreamer a poursuivi en disant: «Je pense que cela essaie de dépeindre quelqu’un comme un prédateur sexuel, et ce n’est pas le cas. C’est une blague, c’est un gag et aujourd’hui, 1000% inapproprié… J’ai traîné avec Ric Flair. Je ne l’ai jamais vu essayer de forcer sa volonté contre qui que ce soit.

Doyle a maintenu que Flair avait tort. « Je ne pense pas que son intention était de me violer, mais ce qu’il a fait était mal », a-t-elle déclaré. « C’était mal, et il s’endort cette nuit-là et pense qu’il est revenu de son voyage de lutte en Europe et peut-être qu’il a mal à la tête parce qu’il avait trop de cocktails dans l’avion. Et pourtant, cette nuit-là, je ne me suis pas endormi.

«Mon voyage au travail, mon voyage pour obtenir de l’argent pour subvenir aux besoins de ma fille devient un souvenir qui m’appartient pour toujours. Comme si je devais vivre avec le fait que je devais voir un homme nu et me faire lécher le visage par un homme [she alleged that WWE Hall of Famer Scott Hall also harassed her on the flight] que j’étais là pour m’assurer qu’il allait du point A au point B en toute sécurité et qu’ils se sont endormis et ont pensé qu’ils étaient rentrés chez eux sains et saufs », a-t-elle ajouté.

Source