Natalie Martinez de The Stand dévoile la décision désintéressée de Dayna face à Flagg

Natalie Martinez de The Stand dévoile la décision désintéressée de Dayna face à Flagg

[Warning: The below contains MAJOR spoilers for Episode 5 of The Stand, « Fear and Loathing in New Vegas. »]

Personne ne veut voir Randall Flagg (Alexander Skarsgård) en colère.

Et l’homme sombre est très en colère à la fin de l’épisode du 14 janvier de Le stand, merci à Dayna (Natalie Martinez), qui décide de se suicider plutôt que de laisser Flagg extraire des informations sur un troisième espion (il a identifié un espion envoyé par le conseil de Mère Abagail (Whoopi Goldberg) sans sa permission) – ou de la tuer lui-même.

Mais bien que son rôle soit maintenant terminé, Martinez se souvient de la scène de la mort avec enthousiasme. «C’était vraiment une journée amusante à tourner, surtout en travaillant avec autant de sang», dit Martinez. Nous discutons avec l’acteur du mouvement majeur de Dayna, et plus encore.

Pourquoi Dayna s’est-elle suicidée?

Natalie Martinez: Elle est très fidèle. nous [meet] elle à l’arrière de ce semi-camion et votre esprit ne peut que se précipiter vers les choses qu’elle aurait pu traverser, pourquoi elle a été capturée par ce type. Quand elle est avec l’homme noir, elle préfère se suicider plutôt que de tomber sous son piège ou de lui donner quoi que ce soit. Et elle n’allait pas compromettre ce que faisaient les gens de Boulder.

(Robert Falconoer / CBS)

Avant ce moment, elle a essayé de tuer Flagg elle-même.

C’est tout ou rien. Votre dos est contre le mur, vous venez de vous faire attraper – j’ai l’impression que je l’aurais fait aussi.

En parlant de tout ou rien, elle a sorti sa colère sur Garvey sur la route.

Ce cri est venu naturellement. Ce n’était pas quelque chose que je devais faire. J’essayais de comprendre notre évasion et quand il était distrait, je me suis lancé, je me suis simplement dit: « F ** k ce motherf ** ker, tout ce qu’il m’a fait subir, tout ce qu’il a fait », et déchaîné [on him]. Je ne pense pas qu’elle soit une meurtrière [or] une mauvaise personne, mais je pense qu’elle s’est défendue et, à la fin, libère beaucoup de cette colère et de cette frustration que les victimes de viol et les gens ressentent envers leurs ravisseurs.

Dayna était la personne idéale pour envoyer cette mission. Nous – et Frannie [Odessa Young] – vu ce qu’elle était prête à faire.

Elle était intrépide et très indépendante.

Dayna a dû pousser pour rencontrer Flagg. Regrettait-elle comment elle s’y était prise?

Non, mais c’est le monde de Vegas. C’est très rapide et glouton. C’est extrême. Lorsque vous allez sous couverture, idéalement, vous voulez prendre votre temps et tout étudier, mais le temps presse. Une fois qu’elle est là et qu’elle voit Flagg sur l’écran et sent sa présence et comment les gens sont hypnotisés par lui et l’attrait qu’il a sur eux, elle doit agir.

Nat Wolff Katherine McNamara Natalie Martinez The Stand Episode 5

Robert Falconoer / CBS

Est-ce que quelque chose à propos de Vegas l’a attirée?

Je ne pense pas. À Boulder, elle avait sa moto et elle avait sa maison et a été laissée seule et a pu vivre sa vie en paix. Vegas est un endroit très pécheur. C’était jour et nuit [shooting the Boulder and Vegas scenes]. Quand nous tournions les trucs de Boulder, nous étions en civil. C’est juste paisible; tout le monde travaille ensemble pour créer ce nouveau monde. Puis quand tu tournes le Vegas [scenes], c’est du glamour, de la drogue, de l’alcool, du sexe, des bijoux, une abondance de tout – les sept péchés capitaux. C’est définitivement une ambiance différente.

Je me souviens avoir traversé l’hôtel [in Vegas outside of work] et c’était écrasant. Certaines de ces personnes faisaient les choses les plus folles. C’était tout simplement incroyable. La direction artistique était vraiment époustouflante.

Le stand, Les jeudis, CBS All Access

Source