Resident Alien – Pilot – Aperçu avancé: "Je recommande de l’alcool"

Resident Alien – Pilot – Aperçu avancé: "Je recommande de l’alcool"

La prémisse de «Resident Alien» n’est pas si différente dans son essence des dizaines d’autres émissions diffusées sur Syfy au cours des près de 30 ans depuis le lancement du réseau. Un étranger se retrouve dans une terre encore plus étrange et de nombreux scénarios de pêche hors de l’eau s’ensuivent. La version la plus connue de Syfy de cette technique de narration commune est venue sous la forme de «Eureka» de 2006, un délicieux hybride de science-fiction et de comédie. C’est une formule que Syfy n’a pas tout à fait été en mesure de reproduire au cours des neuf années écoulées depuis que le réseau a supprimé l’une de ses émissions les plus réussies.

Un autre exemple nettement moins réussi et moins connu vient de «Ghost Wars» de 2017, probablement la pire merveille d’une saison jamais diffusée sur la chaîne. Après avoir regardé le premier épisode de « Resident Alien », ma seule conclusion peut être que « Ghost Wars » a une nouvelle compétition dans ce département.

« Resident Alien » se concentre sur les escapades d’un envahisseur extraterrestre qui se fait passer pour un petit médecin de ville nommé Harry Vanderspeigle. La force singulière de la série est sa star, Alan Tudyk, qui offre une performance parfois amusante et décalée en tant qu’extraterrestre perpétuellement confus et extrêmement maladroit. Tudyk est rejoint par une troupe de personnes qui présentent toutes certaines des performances les plus plates et les plus ennuyeuses que j’aie jamais vues à la télévision. De la co-star de Tudyk au shérif de la ville en passant par l’adjoint du shérif, le manque de chimie entre chaque membre de cette distribution (quelque chose qui était évident en l’espace de dix minutes) devient plus évident à chaque seconde qui passe.

Malheureusement, « Resident Alien » est également en proie à certains des choix d’écriture les moins inspirés possibles. À un moment donné, un personnage dit en fait à un extraterrestre que «se sentir humain» lui est «étranger». Le fait qu’elle ait dit cette ligne ridicule avec un visage impassible, au lieu de cligner activement des yeux à la caméra est une insulte à l’intelligence de chaque sève triste qui se trouve allumer ce programme. Sans les côtelettes d’acteur de Tudyk pour insuffler une petite quantité de vie au protagoniste, son extraterrestre se fondrait presque certainement dans le reste de la distribution et de l’écriture sans vie.

La pire offense du pilote est sans doute le fait que le nœud de la série dépend entièrement de l’implication volontaire et continue de notre protagoniste, malgré le fait qu’il soit sur une mission sur laquelle il nous dit constamment qu’il préférerait se concentrer. L’objectif central de cette mission se révèle vers la fin du pilote comme s’il était censé inspirer le choc et la crainte. On a demandé aux critiques de ne pas révéler de spoilers avant la diffusion de l’épisode, mais la réponse est tellement clichée aux histoires extraterrestres que 99% d’entre vous le découvriront sans regarder une seule seconde solitaire de cette série assurément condamnée.

Évaluation: 3/10 – Si vous ne l’avez pas encore compris, je ne vous recommanderai pas de vous connecter à « Resident Alien ». La meilleure scène du premier épisode présente le personnage principal ingérant de grandes quantités d’alcool, ce que j’avais envie de faire en regardant ce snoozefest absolu et je vous recommande vivement de le faire en toute sécurité à la place.

« Resident Alien » sera diffusé sur Syfy le 27 janvier à 10 / 9c. Si vous ne suivez pas mes conseils «saints», assurez-vous au moins de revenir ici sur SpoilerTV pour faire savoir à tout le monde ce que vous avez pensé de l’épisode. J’espère sincèrement que vous apprécierez plus que moi, mais je ne retiendrai pas mon souffle.

Source