Star Wars : The Bad Batch – Common Ground – Critique

Star Wars : The Bad Batch – Common Ground – Critique

Mon plus gros problème qui a été un thème commun avec les dix premiers épisodes de Le mauvais lot et n’a aucun signe de ralentissement est le simple manque d’agence après l’Ordre 66. C’est comme si le spectacle était construit autour de Clone Force 99 survivant à l’Ordre 66 lui-même, mais une fois que l’événement s’est réellement produit, ils sont déjà à court d’idées et cet épisode se sent tout de suite intéressé à pousser Omega à l’écart en faveur d’un épisode à l’ancienne qui n’a vraiment rien à dire.

Il y a eu un épisode dans Rebels où les droïdes survivants et les personnages principaux, dont Rex, ont mis leurs différences de côté pour combattre l’Empire mettant fin à la guerre des clones et Terrain d’entente plus ou moins ressenti comme une nouvelle bande de roulement plus faible de cet épisode – avec le manque général de tout type de résolution principalement dû au fait que la guerre des clones ne peut pas se terminer ici car encore une fois, le Clone Force 99 ne peut pas réellement faire un différence dans cet univers parce que toutes les histoires importantes ont déjà été racontées. Ils en sont réduits à courir dans l’ombre sans rien faire – les enjeux ne peuvent pas être trop élevés et la dépendance à l’égard de personnages établis rend l’agence de Hunter et ses co inexistantes. Ils sont loin de leur réputation au début de la série – mais Terrain d’entente trouve un moyen de nous rappeler à quel point ils sont en avance sur leurs collègues clones, en les démantelant facilement dans leur mission sans même qu’ils soient un défi.

Terrain d’entente a quelques idées filtrant en arrière-plan qui sont un thème commun dans le Guerres des étoiles série animée, il prend ce qui est en surface un épisode de remplissage et ajoute quelques teasers dans les coulisses. Nous voyons les séparatistes et les premières origines de la Rébellion à l’arrière-plan des premières origines de l’Empire, qui n’ont pas encore tout à fait la confiance et le facteur impitoyable, ils rencontrent toujours la résistance du sénateur Avi Singh, joué par Star Trek: Deep Space Neuf le vétéran Alexander Siddig. Singh change de ton au milieu d’un discours et défie extérieurement le capitaine impérial Bragg, créant ce qui devrait être le début d’un jeu de pouvoir politique tout en soulevant des questions dans les rangs du Batch – ont-ils le pouvoir de libérer un Séparatiste? Le veulent-ils ? C’est un dilemme intéressant qui crée une certaine tension entre le Batch, mais à la fin – nous savons tous où nous en sommes dans cet épisode. Vous êtes soit pro ou anti-Empire, et il n’y a aucune chance d’ambiguïté.

J’aurais aimé plus de temps avec Singh et sa dynamique avec le Batch eux-mêmes qui ont exploré leurs différences dans la guerre qui était mais malheureusement Terrain d’entente le touche à peine – du moins pour l’instant, les émissions de Filoni ont tendance à ramener des personnages apparemment uniques plus loin sur la ligne. Omega peut à juste titre se sentir victime de cet épisode (probablement le prochain la mettra en vedette), mais elle a volé la vedette dans ses scènes jouant Dejarik. Il s’avère qu’elle a gagné assez d’argent pour rembourser les dettes impayées du lot, libérant ainsi un problème. À elle seule, il y a des moments où Omega brille – mais dans le contexte plus large de la Guerres des étoiles univers, elle n’a encore rien fait pour que son personnage se sente vraiment nouveau ou différent, Le Mandalorien et Rebelles les deux pèsent lourdement sur la tête de son personnage.

Une chose dont je n’ai pas assez parlé au cours des dix derniers épisodes est à quel point Le mauvais lot ressemble, ses visuels impressionnants sont vraiment visibles et bien que ses personnages n’aient pas tout à fait la profondeur qu’ils méritent, l’animation est vraiment quelque chose de spécial, elle fait le gros du travail pour créer un sens de l’échelle et du monde.

Espérons qu’ils ne seront plus liés à un endroit particulier, car The Bad Batch manque désespérément du sens de l’exploration qui fait un Guerres des étoiles l’univers se sent aussi large qu’il est, et comme The Mandalorian, dont il marche toujours sur un terrain similaire (à quelle fréquence Grogu a-t-il été laissé pour compte dans une mission dangereuse?) – il semble déterminé à le faire se sentir aussi petit que possible. La série semble jeter les bases pour corriger les principaux défauts qu’elle a eus jusqu’à présent, même si ce n’est pas encore tout à fait là.

Source : https://www.spoilertv.com/2021/07/star-wars-bad-batch-common-ground-review.html

Sylvain Métral

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.