«  The 100  » Ending jette l’EP Jason Rothenberg directement dans «  The Last War  »

«  The 100  » Ending jette l’EP Jason Rothenberg directement dans «  The Last War  »

Nous avons commencé avec Le 100… Et puis il y en avait un. Épisode qui est. L’émission de science-fiction brutale et imprudente qui a été lancée comme une bizarrerie de mi-saison sur CW sexy pour adolescents en 2014 se termine mercredi et il y a beaucoup à traiter. Au cours de ses sept saisons, la série a créé des obsessions, incité des guerres de fandom, tué des personnages bien-aimés, se réinitialiser avec des sauts de temps, tour à tour ravi et refusé les expéditeurs et généralement donné aux téléspectateurs toutes les raisons de crier, pleurer, se plaindre, applaudir et revenir. Même si juste pour crier un peu plus. Mais le 30 septembre, tout se termine.

Comment, nous ne pouvons pas le dire, mais le showrunner Jason Rothenberg sait que c’est une grande demande d’amener autant de mythologie et d’histoire des personnages à une finale appropriée. «C’était comme une fermeture pour nous, c’est sûr», déclare-t-il. «Que le public réagisse de la même manière ou non, je pense que certains le feront et d’autres non et c’est évidemment la prérogative de tout le monde.

Interrogé sur la façon dont il a abordé cette dernière heure, Rothenberg se souvient que c’était «probablement à l’époque où nous suppliions [The CW] pour que nous la terminions afin que nous puissions écrire à une certaine morale de l’histoire »que lui et l’équipe de rédaction ont atterri sur ce qu’ils voulaient dire.

«Évidemment, depuis sept ans, nous faisons une émission qui disait d’une manière ou d’une autre que le tribalisme est mauvais. Et que tant que nous perpétuons ce cycle de violence contre l’autre – que ce soit un autre pays ou un autre groupe de personnes ou quel que soit le cas – alors nous sommes condamnés.

Les 100 La Dernière Guerre Adina Porter Shannon Kook

Le fait que Rothenberg ait choisi de faire ses débuts en tant que réalisateur avec la finale, intitulée à juste titre «La dernière guerre», a ajouté au défi de maintenir le débarquement, juste au moment où une pandémie mondiale émergeait.

«Je dois dire qu’en tant que réalisateur pour la première fois, c’est la façon de le faire: où vous dirigez votre propre émission avec des gens que vous aimez qui travaillent avec vous depuis sept ans, qui livrent pour vous et pour les uns des autres… je ne sais pas si j’aurai à nouveau l’expérience de cette façon. Notant comment l’environnement familial au sein de l’ensemble de l’ensemble et de l’équipe l’a aidé à se sentir «vraiment protégé à bien des égards», Rothenberg admet qu’il n’avait toujours aucune idée de ce qui l’attendait.

«COVID approchait, mais nous ne l’avons réalisé que lorsque je pense qu’il restait trois jours… c’est à ce moment-là que nous avons reçu l’appel que nous fermions et que j’ai dû prendre une décision. J’ai eu le choix de fermer instantanément ou de terminer si nous trouvions un moyen de terminer à l’avance », explique-t-il. «Et nous l’avons fait. Nous avons tourné deux jours au lieu de trois. Nous avons sélectionné beaucoup de thèmes et tourné samedi pour le faire. Je pense que nous avons peut-être été le dernier tournage de la série.

Et tandis que les fans diront adieu à Le 100 maintenant, Rothenberg (qui avoue avoir ajouté une goutte d’aiguille de «ma chanson préférée de tous les temps» dans les derniers instants de l’épisode) a eu l’expérience douce-amère de se séparer de sa création en morceaux. «C’est vraiment bizarre pour moi car le tournage s’est terminé en mars et nous n’avons pas fini [editing] toute la saison jusqu’en juin probablement, donc cela fait trois mois que je n’ai plus travaillé sur la série. Pourtant, il lui semble comment et pourquoi la série signifie tant pour beaucoup.

«Les gens ont grandi en regardant la série, les acteurs ont trouvé une carrière, j’ai grandi dans la série dans le sens d’être un showrunner – je n’étais pas un showrunner il y a sept ans quand j’ai eu l’opportunité», dit-il. «Je sais qu’il y a des enfants qui avaient 12 ans quand ils ont commencé à le regarder et qui sont maintenant diplômés de l’université. Mes propres enfants, ma fille avait trois ans lorsque nous avons commencé cela, mon fils avait 12 ans lorsque nous avons commencé cela. C’est définitivement la fin d’une époque.

«Mais la série existera toujours – heureusement, nous vivons dans un monde en streaming maintenant où les gens peuvent toujours la trouver et la découvrir et remercier Dieu pour cela.

Le 100, Série Finale, mercredi 30 septembre, 8 / 7c, The CW

Source