EP «  Tough as Nails  » sur les acclamations de Phil Keoghan pour la saison 2

EP «  Tough as Nails  » sur les acclamations de Phil Keoghan pour la saison 2

Si ce n’est pas cassé, ne le réparez pas! Le format bien-être de la nouvelle série télé-réalité de l’été dernier, Dur comme des ongles, reste le même dans la saison 2.

Douze concurrents exerçant des activités pratiques (Scott Henry, 40 ans, ci-dessous, est un surintendant de la construction) se salissent les mitaines dans des défis qui se déroulent sur des chantiers du monde réel comme une ferme, un bateau de pêche ou Pick-a-Part (ils construire une voiture à conduire!).

Même s’ils «sortent» de la compétition individuelle, qui a un prix de 200 000 $ et un camion Ford F-150 2021, ils restent sur le salon pour participer à des défis d’équipe valant de l’argent supplémentaire. Pendant tout ce temps, l’animateur Phil Keoghan, qui a co-créé la série avec sa femme Louise, les encourage depuis la ligne de touche. «C’est dans son ADN d’être enthousiaste et solidaire», dit Louise. «C’est ce que nous aimons tous chez lui.»

(Crédit: CBS)

Elle comprend également les autres appels de la série. Ils ont augmenté le nombre de caméras dans les fourgons transportant les équipes pour capturer des conversations plus franches. Et il est impossible de prédire un gagnant quand ils ont choisi des personnages avec des surnoms sympas comme «Knuckles» (maçon de ciment Liz Nichols, 36 ans) et «Zeus» (joueur de ligne hawaïen Cyril Ontai III, 29 ans) et un colonel de l’armée de l’air à la retraite et aviateur de combat ( Merryl Tengesdal, 49).

«On ne sait jamais quel travail ou quelle compétence de vie ils sortiront du sac», dit Louise. «C’est ce qui fait Dur comme des ongles tellement excitant. C’est le jeu de n’importe qui. »

Dur comme des ongles, Première saison 2, mercredi 10 février8 / 7c, CBS

Source