Florida drag shows gagnent une victoire temporaire à la Cour suprême

Florida drag shows gagnent une victoire temporaire à la Cour suprême

La Cour suprême refuse de rétablir une loi en Floride visant à punir les entreprises autorisant la présence d’enfants à des spectacles de drag queens.

La loi et ses conséquences

La Cour suprême des États-Unis a refusé jeudi de rétablir une loi en Floride qui punit les entreprises autorisant la présence d’enfants à des spectacles de drag queens. Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a signé en mai la “Loi sur la protection des enfants” pour interdire la présence d’ “enfants” à tout “spectacle en direct pour adultes” présentant des contenus sexuels ou obscènes. Les entreprises qui enfreignent cette loi s’exposent à la révocation potentielle de leur licence, voire à des poursuites criminelles. Bien que la loi ne fasse pas explicitement référence aux spectacles de drag queens, elle est largement perçue comme étant dirigée contre eux.

La contestation de la loi

Le restaurant Hamburger Mary’s à Orlando, en Floride, a contesté la loi en justice, soutenant qu’elle viole le droit à la libre expression garanti par le Premier Amendement. Ce restaurant organise fréquemment des spectacles de drag queens, des performances humoristiques et de la danse. En juillet, un juge fédéral en Floride a temporairement bloqué la loi, et l’État de la Floride a demandé à la Cour suprême de la rétablir pendant que les appels sont examinés par les tribunaux inférieurs.

La décision de la Cour suprême

Cependant, jeudi après-midi, la Cour a refusé de le faire par un vote de 6 à 3, avec les trois juges les plus conservateurs – Clarence Thomas, Samuel Alito et Neil Gorsuch – notant leur dissidence. Les juges Brett Kavanaugh et Amy Coney Barrett ont quant à eux déclaré que l’État n’avait pas soulevé la question du Premier Amendement dans l’affaire, et que l’action de la Cour jeudi n’indique donc rien sur sa position quant à la violation du Premier Amendement par la nouvelle loi de la Floride.

Impact sur Hamburger Mary’s et autres spectacles de drag queens

En résumé, pour l’instant du moins, la haute cour s’est rangée du côté de Hamburger Mary’s et des autres spectacles de drag queens. Hamburger Mary’s affirme s’être toujours présenté comme un restaurant familial, où parents et grands-parents assistent souvent aux spectacles avec leurs enfants, et où il revient aux parents de déterminer si un spectacle est approprié pour leur enfant. Après l’adoption de la loi anti-drag, des restrictions d’âge ont entraîné l’annulation de 20 % des réservations de la chaîne, selon le restaurant.

Un tribunal de district fédéral a jugé que l’application de la loi pourrait menacer les droits de libre expression garantis par le Premier Amendement pour tous les résidents de l’État, et la Cour d’appel des États-Unis pour le onzième circuit a refusé d’intervenir pendant que l’affaire est en appel. Jeudi, la haute cour a également refusé d’intervenir. Jusqu’à ce que le onzième circuit examine pleinement l’affaire, la loi ne sera pas appliquée dans l’État.

Source : www.wsiu.org

Avatar photo

Sylvain Métral

J'adore les séries télévisées et les films. Fan de séries des années 80 au départ et toujours accroc aux séries modernes, ce site est un rêve devenu réalité pour partager ma passion avec les autres. Je travaille sur ce site pour en faire la meilleure ressource de séries télévisées sur le web. Si vous souhaitez contribuer, veuillez me contacter et nous pourrons discuter de la manière dont vous pouvez aider.