Roush Review: ‘Trickster’ plus remarquable pour la diversité que l’originalité

Roush Review: ‘Trickster’ plus remarquable pour la diversité que l’originalité

Sinon pour le sinistre doppelgänger du héros et quelques autres touches étranges dans les deux premiers épisodes mis à disposition pour examen, Filou serait surtout une représentation non sucrée de la communauté autochtone sous-représentée du Canada. Marquez-en un pour la diversité dans la dernière importation de The CW de notre voisin du Nord, même si nous souhaitons peut-être que ce drame pour jeunes pionnier devienne un peu plus effrayant un peu plus rapidement.

Le prologue montre clairement que quelque chose de surnaturel est en train de se préparer, quand un démon – vous le savez quand vous le voyez, à cause de ce syndrome cliché des yeux-aller-noir – emmène un bébé dans les bois, arrêté dans un but terrible par le cri primitif d’une mère. . Avancez de 17 ans, et l’attention se porte carrément sur Jared (un Joel Oulette solide et maussade), le bébé qui est maintenant adolescent, semblant beaucoup plus adulte que l’un ou l’autre de ses parents séparés.

Sa mère, Maggie (Crystle Lightning), hurle encore toutes ces années plus tard, un désordre chaud d’un fêtard dont les conversations maniaques avec des personnes invisibles ne sont peut-être pas des hallucinations. Son père, Phil (Craig Lauzon), est un sac triste comparativement oubliable sur le handicap, et comme Maggie, se moque de leur fils responsable pour s’en sortir. Décrit comme le «sous-performant le plus aspirant» du lycée par un conseiller d’orientation, Jared augmente son maigre salaire d’un fast-food en colportant des «pilules heureuses» qu’il concocte dans un hangar, les vendant depuis la fenêtre du service au volant.

Filou se vautre pendant un moment dans le monde apparemment sans issue de Jared, un étranger parmi tous les brutes et filles méchantes locales, ne se lie d’amitié que par un joueur joufflu (Nathan Alexis dans le rôle de « Crashpad ») et la nouvelle arrivée Sarah (Anna Lambe), une famille d’accueil gamine aux cheveux multicolores qui canalise son mécontentement dans l’activisme social: «Une résistance hardcore avec un soupçon d’étincelle», se décrit-elle. Mais bientôt (sinon assez tôt), il y a des signes que ce n’est pas un drame ordinaire de la majorité.

Commencez par les visions. Jared commence à voir et à entendre des choses: son propre double, qui n’a rien de bon, et un corbeau parlant (à un moment donné en rappant) avec des déclarations inquiétantes comme: « Votre temps est presque écoulé. » Et puis un hipster d’apparence familière, Wade (Kalani Queypo), se rend en ville sur sa moto, faisant allusion à un lien spécial avec Jared.

(Shane Harvey / © 2020 Sienna Films Trickster XIX Inc.)

Conclusion: FilouLe réglage de peut ne pas être familier, mais les astuces le sont sûrement.

Filou, Première série, mardi 12 janvier 9 / 8c, Le CW

Source