English

Cannon : Résumé, Photos, Anecdotes, Lieux de Tournage

Cannon

Cannon Titre original : Cannon
Dates : 1971 - 1976
120 épisodes de 48 minutes
1ère diffusion en France : 25 Février 1973
Créateur(s) : Edward Hume
Producteur(s) : Quinn Martin
Musique : John Parker (Générique), Brad Fiedel, Robert Drasnin, Bruce Broughton, Tom Scott, George Romanis, Patrick Williams, Duane Tuatro
Note des internautes : 7.3/10 pour 25 votes - Noter

English Translate

L'histoire

Dans la longue lignée des privés télévisuels, Frank Cannon fut l'un des premiers à être affligé d'un handicap : l'embonpoint. Ses 130 kilos ne l'autorisent pas à jouer au cascadeur, ni au bagarreur, encore qu'il réussit parfaitement à se sortir d'une course-poursuite ou d'un combat à poings nus.

Ancien lieutenant de police, il a ouvert un cabinet de d√©tective priv√© √† Los Angeles. Ses honoraires √©lev√©s lui permettent de satisfaire son go√Ľt pour la bonne cuisine et √† entretenir sa luxueuse Lincoln Continental. Comme les grands d√©tectives litt√©raires californiens (Philip Marlowe, Lew Archer, Sam Spade), Cannon travaille en solitaire.

Les Acteurs

William Conrad - Frank Cannon

William Conrad


(Frank Cannon)

Photos

Photos Cannon n_0 Photos Cannon n_1 Photos Cannon n_2 Photos Cannon n_3 Photos Cannon n_4 Photos Cannon n_5 Photos Cannon n_6 Photos Cannon n_7 Photos Cannon n_8 Photos Cannon n_9 Photos Cannon n_10 Photos Cannon n_11 Photos Cannon n_12 Photos Cannon n_13 Photos Cannon n_14

Anecdotes

Merci à Thierry Le Peut (http://arretsurseries.chez.tiscali.fr/), et à http://www.lequotidienducinema.com/ pour les informations suivantes

Lorsqu'il s'agit de donner forme à son idée, Quinn Martin s'adressa à un scénariste ayant déjà travaillé sur Le Fugitif, Edward G. Hume, qui allait adapter également un an plus tard un roman de Carolyn Weston et en faire Les Rues de San Francisco, autre production QM de renom, mettant en scène un tandem intergénérationnel interprété par Karl Malden et Michael Douglas. Dans le téléfilm inaugural de la série, diffusé le 26 mars 1971 sur CBS, Cannon enquête dans une petite ville du Nouveau Mexique afin d'aider la veuve d'un vieil ami, une situation et une ambiance que le détective retrouvera fréquemment au cours de la série. On y croise déjà l'actrice Vera Miles (partenaire de Henry Fonda dans Le Faux coupable d'Alfred Hitchcock), qui fera d'autres apparitions dans la série, et quelques acteurs de référence de la télévision, vus et revus dans de multiples programmes, depuis Barry Sullivan (Les Rues de San Francisco, Hawaii Police d'Etat) et J.D. Cannon (Les Envahisseurs, McCloud) jusqu'à Earl Holliman (partenaire d'Angie Dickinson dans Sergent Anderson) et Keenan Wynn (le deuxième Digger de Dallas).

Si les histoires de Cannon sont souvent assez classiques, emmenant le h√©ros dans des milieux aussi divers que le monde du rod√©o, de la musique country, des assurances, des motards et autres vedettes de cin√©ma, elles sont √©galement rondement men√©es, non sans quelques longueurs parfois mais avec une efficacit√© certaine. Comme le pilote, chaque √©pisode ou presque est l'occasion de croiser de jeunes com√©diens appel√©s √† une carri√®re de premier plan √† la t√©l√©vision ou au cin√©ma. Ainsi Mark Hamill, le futur Luke Skywalker de La Guerre des Etoiles, appara√ģt-il en fermier dans l'√©pisode " Country Blues ", o√Ļ l'on croise aussi Joan Van Ark qui deviendra c√©l√®bre quelques ann√©es plus tard en incarnant Valene Ewing dans C√īte Ouest. Le rayon stars comprend par ailleurs Wayne Rogers (MASH, Los Angeles Ann√©es 30), Tom Skerritt (High Secret City), Roy Scheider (Les Dents de la Mer, Tonnerre de feu), Kim Hunter (La Plan√®te des Singes au cin√©ma), Richard Anderson (Oscar Goldman dans L'Homme qui valait trois milliards et Super Jaimie), Martin E. Brooks (Rudy Wells dans les m√™mes), Daniel Travanti (Hill Street Blues), Martin Sheen, Richard Hatch, Leslie Neilsen, David Soul, et bien d'autres.

De m√™me que les com√©diens, les sc√©naristes et les r√©alisateurs sont des artisans chevronn√©s de la t√©l√©vision de l'√©poque. George McCowan, qui r√©alise une poign√©e d'√©pisodes, dont le t√©l√©film pilote, oeuvrera plus tard sur plusieurs s√©ries d'Aaron Spelling, notamment Starsky et Hutch et Dr√īles de Dames, Lawrence Dobkin sur Magnum, Don Medford sur Dynasty ou William Wiard sur Les Rues de San Francisco. Tous, par ailleurs, sont des collaborateurs habituels des s√©ries Quinn Martin, et certains se feront plus tard un nom au cin√©ma √† l'instar de Richard Donner (les Arme Fatale et Superman) et John Badham (Tonnerre de feu, Wargames). Idem pour les sc√©naristes, Robert C. Dennis, Paul Playdon, Stephen Kandel, Ken Pettus, David Moessinger, Carey Wilber, Albert Aley, Anthony Lawrence, Del Reisman, Ronald Austin & James D. Buchanan, voire Michael Gleason qui cr√©era plus tard Remington Steele avec le r√©alisateur Robert Butler.

Comme beaucoup d'autres séries, Cannon est indissociable de son thème musical, bien que son compositeur n'ait pas le renom de Lalo Schifrin, de Jerry Goldsmith ou de John Williams qui, à l'époque, travaillaient également pour la télévision. John C. Parker est en effet un illustre inconnu pour la plupart d'entre vous, mais il a signé quelques génériques de séries télé restés dans les mémoires, à commencer par celui de CHiP's qui reprend les sonorités d'un autre de ses opus, le générique de Trapper John, M.D. (inédite en France mais dans laquelle on retrouve Pernell Roberts de Bonanza et Gregory Harrison de L'Age de cristal). Auteur de partitions pour la série western La Conquête de l'Ouest, Parker est également l'un des compositeurs de Dallas, dont les morceaux seront utilisés dans les premières et dernières saisons. Parmi les autres compositeurs de Cannon, citons Duane Tatro, qui signera aussi des partitions pour Dynasty, et Patrick Williams auteur du générique des Rues de San Francisco et compositeur quasi attitré des Columbo nouvelle version à la fin des années 80.

A quoi tient donc la popularit√© de Cannon ? Personnage tr√®s solitaire, celui-ci n'avait pour l'√©pauler ni charmante secr√©taire, comme Mannix, ni jeunes enqu√™teurs athl√©tiques, comme Robert Dacier dans L'Homme de Fer. A l'occasion, il pouvait bien s√Ľr recevoir un coup de pouce de jeunes policiers comme le Jerry Wharton incarn√© par Martin Sheen dans deux √©pisodes, mais rien de tr√®s durable : toujours, le g√©n√©rique de la s√©rie sera occup√© exclusivement par William Conrad, dont le visage est d√©clin√© dans tous les sens d'une mani√®re aujourd'hui un peu kitsch mais singuli√®rement originale ! S'il a √©t√© mari√© (sa femme et son fils de quatorze ans ont en fait √©t√© tu√©s dans un accident de voiture qui sera au centre de l'√©pisode " Nightmare ", au d√©but de la cinqui√®me saison), Cannon est aujourdhui un c√©libataire endurci qui s√©duit pourtant par sa gentillesse et sa g√©n√©rosit√©. Dur avec les criminels, compensant son exc√©dent de poids par une intelligence tr√®s utile mais capable √† l'occasion de jouer du poing, Cannon est √©galement un incorrigible tendre avec les enfants et un galant homme avec les dames. Son honn√™tet√© fonci√®re √©tait, selon William Conrad, l'une des raisons premi√®res de sa popularit√©, qui s'ajoutait √† son allure singuli√®re, loin du h√©ros habituel.

Diffus√© sous forme de s√©rie r√©guli√®re du 14 septembre 1971 au 3 mars 1976, Cannon conna√ģtra 120 √©pisodes et reviendra hanter les petits √©crans dans un t√©l√©film " revival ", Le Retour de Frank Cannon, en 1980. Le personnage servira aussi √† lancer une autre s√©rie de Quinn Martin, in√©dite en France mais tr√®s populaire aux Etats-Unis, Barnaby Jones. Le h√©ros, incarn√© par Buddy Ebsen (alors tr√®s populaire pour son r√īle de " plouc " dans The Beverly Hillbillies, une sitcom √©galement in√©dite chez nous), partage avec l'opulent d√©tective priv√© la perte tragique d'un fils, qui donne d'ailleurs son sujet au premier √©pisode de la s√©rie, " Requiem for a son ", o√Ļ appara√ģt Cannon le 28 novembre 1973.

Si Cannon n'a √©t√© que nomin√©e aux Golden Globe (c'√©tait en 1974) dans la cat√©gorie " meilleure s√©rie t√©l√© ", nul doute qu'elle reste l'une des s√©ries incontournables de la t√©l√©vision am√©ricaine, jadis rediffus√©e quotidiennement sur TF1 et aujourd'hui rel√©gu√©e (malheureusement pour tous ceux qui n'ont pas le c√Ęble ou le satellite) aux cha√ģnes th√©matiques. Un classique, quoi !

Tournage

Lieux de tournage de la série :

Auteurs de la fiche

  • Date de création : le 01/07/2003 par stals

Dernier recours Dernier recours

Chaque année, des centaines d'innocents sont condamnés pour des crimes qu'ils n'ont pas commis, à cause de policiers véreux, de faux témoignages ou de jurés manipul...

Kate Mulgrew Kate Mulgrew

Elle se rend √† New York √† 17 ans o√Ļ elle y trouvera plus tard son premier r√īle (Maadame Columbo). Son r√īle principale est Kathryn Janeway dans
Star Trek : Vo...