Les Jeux olympiques de Tokyo interdisent tous les spectateurs au milieu de la flambée de COVID-19

Les Jeux olympiques de Tokyo interdisent tous les spectateurs au milieu de la flambée de COVID-19

Le Premier ministre japonais Yoshide Suga a annoncé jeudi que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 retardés par la pandémie se dérouleraient dans un état d’urgence lié au coronavirus. En conséquence, les spectateurs seront exclus des Jeux, qui se dérouleront du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août.

« Compte tenu de l’effet des variantes du coronavirus et pour ne pas laisser les infections se propager à nouveau dans le reste de la nation, nous devons renforcer nos contre-mesures », a déclaré Suga, selon la BBC.

Le président de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, a ajouté : « Il est regrettable que nous organisions les Jeux dans un format très limité, face à la propagation des infections à coronavirus. Je suis désolé pour ceux qui ont acheté des billets et tout le monde dans les zones locales. »

Les fans internationaux ont déjà été interdits d’assister aux Jeux de Tokyo il y a plusieurs mois. Cette dernière mesure dégagera les lieux – intérieurs et extérieurs – de tout public quel qu’il soit.

L’état d’urgence au Japon restera en vigueur du 12 juillet au 22 août. La déclaration intervient alors que le pays fait face à une nouvelle vague d’infections à coronavirus ; le nombre de morts est d’un peu moins de 15 000 au moment de la publication.

La couverture des Jeux olympiques de Tokyo par NBC commence le 23 juillet avec la toute première diffusion matinale en direct du réseau d’une cérémonie d’ouverture, qui commence à 6 h 55 HE / 3 h 55 HP. La couverture aux heures de grande écoute du réseau commencera ce soir-là à 19 h 30, avec un rappel reconditionné de la cérémonie d’ouverture, du défilé des nations et de tout le reste. (Pour un horaire complet, cliquez ici.)

Comme indiqué précédemment, NBC a été contraint de retirer une nouvelle compétition de réalité Slip ‘N Slide ultime – qui devait suivre la cérémonie de clôture de Tokyo – par rapport à son calendrier, des semaines après l’arrêt de la production d’une épidémie de diarrhée.

Source